Les voeux des communistes d’Aubervilliers pour 2016

mardi 5 janvier 2016

Les communistes d’Aubervilliers adressent leurs meilleurs vœux aux Albertivillariens et Albertivillariennes pour cette nouvelle année 2016.

L’année 2015 a été très difficile. Les attentats, la crise politique, la dégradation du niveau de vie… La politique du gouvernement au service de la division et de la peur pour mieux gommer une politique économique libérale et d’austérité.

Aucune mesure concrète en faveur de l’emploi, de l’éducation, de la paix. Bien au contraire, une augmentation modeste du SMIC, baisse de dotation pour les communes, baisse du budget des universités et des bourses étudiantes, frappes en Syrie, déchéance de la nationalité…

A contrario, nous souhaitons que l’année 2016 soit celle de la promotion de nos droits, de nos valeurs humaines, de notre vivre ensemble et notre solidarité. Une année qui enrichisse chacune et chacun des différences recherchées dans l’autre.

Ensemble, nous sommes dans la capacité de construire un monde de Justice et de Paix.

Ce travail commence ici à Aubervilliers avec nos actions et nos projets concrets et notre présence sur le terrain au plus proche des uns et des autres.

Pour les communistes, cette année 2016 sera celle de la solidarité, de « l’en commun », celle du droit à la paix et à la liberté !

1 Message

  • Les voeux des communistes d’Aubervilliers pour 2016 Le 6 janvier 2016 à 17:09, par kikid’auber

    Sans compter pour les retraités du privé qui au bout de trois ans de gel des revalorisations des retraites auront eu au mois de novembre la ridicule augmentation de 0,1 %.
    Soit pour une retraite du régime général (CNAV) de 1000 €, ce qui est déjà rare une insolente augmentation de « un euro » par mois.
    Quant aux retraites complémentaires, il faudra attendre 2019, ce qui fera six ans sans revalorisations.
    Et si il y a revalorisations des pensions en 2019 , elle seront augmentées à hauteur de l’augmentation des prix « -1 % » avec en plus une clause que certains appellent « plancher », cette revalorisation en 2019 pourra d’office être annulée.

    En 2017, on peut déjà prévoir que le futur candidat socialiste pour les élections présidentielles n’aura certainement pas les suffrages des retraités du privé sans oublier que ces retraités ont une grande influence dans leur famille.Ca sera donc la « bérézina » assurée pour les socialistes !

    Répondre à ce message