Bouches à incendie : un appel de maires de Seine-Saint-Denis

jeudi 9 juillet 2015

L’ouverture des bouches à incendie est un phénomène qui se propage sur l’ensemble du territoire.
Dans ce contexte et à l’initiative de Bertrand Kern, maire de Pantin, les maires de Seine-Saint-Denis, dont celui d’Aubervilliers, lancent un appel pour attirer l’attention des pouvoirs publics.

Ci-dessous le texte de l’appel :

Pantin, le 7 juillet 2015

Ces jours de canicule ont fait naître un nouveau jeu empreint d’une imagerie populaire heureuse : qui ne s’émeut pas devant ces photos d’enfants jouant sous le jet d’une bouche incendie ouverte dans le seul but de se rafraîchir ? Qui ? Nous !

Nous souhaitons réaffirmer que laisser faire ces ouvertures c’est mettre gravement en danger les populations et les sapeurs pompiers en cas d’incendie, c’est mettre en danger des enfants dont l’un a été blessé en passant au-dessus du jet, c’est empêcher la circulation ou créer des embouteillages, c’est provoquer un vrai risque de courts circuits avec les systèmes d’éclairages, c’est abîmer des bâtiments, des entreprises et provoquer de lourds dégâts, c’est alourdir la facture des collectivités donc des habitants.

Pour certains d’entre nous, un arrêté municipal a d’ores et déjà été pris afin que les auteurs de ces ouvertures paient une amende conséquente, il est hors de question de laisser penser que ces nuisances sont anodines. Mais, au regard de l’ampleur du problème, l’action municipale si elle est nécessaire ne saurait être suffisante.

C’est pourquoi nous souhaitons attirer l’attention des pouvoirs publics en demandant au Préfet de solliciter l’intervention la plus rapide des forces de l’ordre afin de sécuriser la fermeture des bouches incendies et donc de mettre en place dans les plus brefs délais un dispositif permettant de réagir au plus vite en Seine-Saint-Denis.

Nous souhaitons aussi faire part de notre étonnement quant à la conservation d’un système de clés mécaniques pour l’ouverture de ces bouches, et demandons au syndicat compétent, le SEDIF et à son opérateur, Véolia, que ce système soit changé afin d’être sécurisé.

Nous, Maires, demandons que l’eau ne devienne pas le plaisir de quelques-uns et soit préservée au bénéfice de tous.

Bertrand KERN, Maire de Pantin

Premiers signataires :
Pascal BEAUDET, Maire d’Aubervilliers
Patrice CALMEJANE, Maire de Villemomble
Gérard COSME, Maire du Pré Saint-Gervais
Daniel GUIRAUD, Maire des Lilas
Sylvine THOMASSIN, Maire de Bondy
Corinne VALLS, Maire de Romainville

Répondre à cet article