Pour les Grecs comme pour nous l’austérité c’est NON !

vendredi 3 juillet 2015

► La proposition du FMI, réduisant les retraites et le service public, refusant de taxer les riches, a bloqué les négociations avec la Grèce

► La question du référendum grec sera « pour ou contre le plan d’austérité exigé par Bruxelles » et non « pour ou contre la sortie de l’euro ».

► Cet enjeu démocratique n’est pas posé seulement aux grecs mais à tous les peuples européens : Est-il possible de mener une politique réellement de gauche en Europe ?

►La France s’honorerait d’être du côté des grecs et pas de la finance

Dans l’Humanité de ce vendredi 3 juillet, des soutiens au gouvernement Syriza :

Edgar Morin : "Nous ne pouvons que dénoncer la barbarie économique qui étrangle la Grèce pour étrangler Syriza"

Thomas Piketty, Paul Krugman et Joseph Stieglitz, prix Nobel américains d’économie, Costa-Gavras, Philippe Torreton, Jean Ziegler,etc...

Répondre à cet article