Manifestation contre l’austérité : un "succès retentissant ! " pour la CGT

Les agents du centre de radiothérapie de la Roseraie ont manifesté

jeudi 9 avril 2015

D’après Humanite.fr :

"A l’appel des organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, plus de 300.000 salariés, actifs, jeunes et retraités, privés d’emploi, se sont réunis dans les 86 rassemblements et manifestations en Province et à la manifestation nationale à Paris. Plus de 120.000 manifestants ont convergé vers la capitale, informés tout au long de la journée des initiatives réussies, comme par exemple à Marseille 45.000, Bordeaux 10.000, Nancy et Nîmes 5000, Digne 1000.

Témoin de la réussite de cette journée, une vieille dame, la Tour Eiffel, a dû fermer ses portes pour la 1re fois depuis le mouvement social de 2010, signe de la prise en compte massive de cette journée de grève partout dans le pays !

Les manifestants ont exprimé avec enthousiasme et détermination leurs exigences revendicatives en matière de salaire et de pension, d’emploi, d’amélioration des conditions de travail et de la protection sociale, mais aussi pour un développement des services publics qui réponde aux besoins des populations.
Ils ont donc clairement affiché aujourd’hui leur opposition aux politiques d’austérité conduites par le gouvernement et inspirées par le patronat, Medef en tête.
Gouvernement et patronat doivent entendre le message et les exigences sociales exprimées aujourd’hui.

Dans les entreprises et territoires, les différents conflits qui se sont déroulés ces dernières semaines ont tous le même objectif : mettre les revendications des salariés sur la table des négociations sur les lieux de travail. C’est ce qui a permis la dynamique pour ce 9 avril et pour le 1er mai à venir.

Les différentes lois « Sécurisation de l’emploi » ou « Macron », les cadeaux faits au patronat à travers le pacte de responsabilité et le CICE constituent un ensemble de dispositions qui creusent les inégalités et fragilisent la situation des salariés, tandis qu’elles sécurisent les profits des actionnaires !"

JPEG - 137.7 ko


Plusieurs agents du service de radiothérapie ont défilé avec les manifestants albertivillariens et plusieurs maires-adjoints.

JPEG - 408.2 ko

1500 tracts ont été distribués lors de la manifestation, permettant d’informer la population de la région parisienne du scandale de la fermeture de la radiothérapie de la Roseraie, et de l’appeler à protester auprès de Marisol Touraine

JPEG - 132.9 ko
JPEG - 196 ko

4 Messages

  • Loi santé : des avancées, mais pas de rupture forte avec la loi Bachelot Le 14 avril 2015 à 18:11, par Santé : des inquiétudes à venir...

    Cet après-midi, l’Assemblée nationale a voté en première lecture le projet de loi santé par 311 voix contre 241.
    Porté par la ministre de la Santé Marisol Touraine, ce texte, n’a pas fait l’unanimité à gauche, socialistes et écologistes votant pour, radicaux de gauche majoritairement pour, mais Front de Gauche contre. Il est vrai qu’avec ce projet de loi on ne constate pas de véritable rupture avec la loi Bachelot sous Sarkozy. Au-delà de quelques timides avancées, la majorité gouvernementale a décidé de conforter le rôle et la place des Agences Régionales de Santé qui seront le bras armé de l’application d’une politique d’austérité dans le domaine de la santé. Cette loi rend également obligatoire les groupements hospitaliers qui seront synonymes de restrictions budgétaires majeures dans les hôpitaux publics. Il faut donc s’attendre à des baisses du nombre de lits, à des suppressions de personnel et à des reculs dans le domaine des soins de proximité. La décision de l’ARS de fermeture du centre de radiothérapie installé à la Roseraie à Aubervilliers s’inscrit dans cette orientation politique.

    Répondre à ce message

    • Économiser 20 à 25 millions d’euros à travers une refonte de l’organisation du travail des personnels hospitalier : tel est l’objectif de Martin Hirsch le directeur général des hôpitaux de Paris. Cela s’inscrit dans les trois milliards d’euros d’économie que le gouvernement impose dans la santé. Le personnel des hôpitaux va bien sûr en pâtir et cela aura évidemment des répercutions sur la qualité des soins donnés aux malades. Les représentants de tous les syndicats de l’Assistance Publique de Paris appellent à la grève le 21 mai. Nous sommes tous concernés !

      Répondre à ce message

    • La loi santé de Marisol Touraine continue de faire des dégats Le 20 mai 2015 à 21:42, par Jusqu’où iront-ils ?

      On a eu la fermeture du centre de radiothérapie de la Roseraie et maintenant l’inquiétude pointe sur l’avenir des centres de dépistage du 93. Le dépistage de la Tuberculose risque d’être particulièrement touché. L’Agence Régionale de la Santé, toujours dirigée par l’ancien ministre socialiste Claude Évin, veut, comme pour la radiothérapie, regrouper les centres de dépistage et passer de sept centres à trois pour la Seine-Saint-Denis. Les arguments sont toujours les mêmes : Recherche d’efficacité dit Évin et il ajoute : " Nous sommes prêts à financer toutes les actions nécessaires mais pas à n’importe quel prix". Derrière ces quelques mots, il y a en fait la réduction des financements publics dans le domaine de la santé dans un département où en 2012 pour 100 000 habitants, 26,8 nouveaux cas de Tuberculose se sont déclarés, contre 14,7 en Île-de-France et 7,6 au niveau national. Un nouvel apartheid pour la Seine-Saint-Denis voulu par l’ARS et la ministre de la santé.

      Répondre à ce message

  • Austérité pour tous...? Madame Christine Lagarde, directrice générale du Fonds Monétaire International touche un salaire annuel de 380 939 €. Sur cette somme elle ne paie pas un seul centime d’euro d’impôt en vertu d’un statut fiscal spécifique. Par contre elle ne cesse de rappeler aux citoyens grecs qu’ils doivent s’acquitter de leurs impôts. Justice fiscale à deux vitesses....

    Répondre à ce message

Répondre à cet article