Vote du budget municipal 2015

Intervention de Soizig Nédélec, Présidente du groupe des élus Communistes, Progressistes, Écologistes et Citoyens

samedi 4 avril 2015

Equilibrer un budget municipal n’est pas une mince affaire au moment même où gouvernement impose des restrictions financières aux communes comme aux autres de collectivités.

Le passif détenu par la ville, ajouté aux baisses des dotations de l’Etat nous place en grande difficulté.

Aujourd’hui, nous devons anticiper la construction d’équipements, l’entretien du patrimoine existant, et l’amélioration des services publics auxquels les nouveaux habitants comme les anciens ont droit, pour sortir Aubervilliers de la situation critique dont nous payons le prix aujourd’hui.

Nous revendiquons notre positionnement combatif, nos pétitions, nos manifestations, nos mobilisations, nos interventions auprès des pouvoirs publics… Sinon, comment sauver le centre de Radiothérapie de La Roseraie, empêcher l’expulsion d’un père de famille qui vit depuis plus de 10 ans sur notre sol, exiger la réouverture de La Poste Villette/Quatre Chemins, obtenir le métro en centre ville à la date initialement prévue !!!

Nous ne pouvons pas croiser les bras et laisser faire : nous voulons être courageux, mobilisés et revendicatifs à l’image des habitants de notre ville. A Aubervilliers, tout ce que nous avons toujours obtenu, nous l’avons arraché. C’est pourquoi nous devons nous montrer dignes de la confiance que les électeurs ont placée en nous, et qu’ils ont renouvelée.

Pas de fausses promesses, mais du concret, avec toujours en tête le souci du respect des gens à travers un travail de proximité, et dans le refus du mépris affiché par l’Etat pour les communes comme la nôtre. N’en déplaise à certains, en tant qu’élus, en tant que citoyens nous ne cesserons jamais de revendiquer ce à quoi notre ville et ses habitants ont droit !

On a entendu lors du débat d’orientations budgétaires et par la suite, -6% à tout le monde mais c’est un manque de courage, c’est n’importe quoi !

Cela s’appelle un choix politique. Nous aurions pu faire comme d’autres villes et impacter les budgets de la culture, des associations, supprimer la cantine scolaire ou bien d’autres choses.

Et bien NON, à Aubervilliers tous les secteurs ont leur importance et les hiérarchiser ou les mettre en concurrence c’est faire le jeu du capitalisme, de la finance et de ceux qui sont bien tranquillement blottis dans leur confort à regarder la population s’appauvrir et s’enfoncer dans ses difficultés.

On aurait pu aussi avoir recours à la levée de l’impôt, mais nous avions dit que nous ferions tout notre possible pour ne pas faire peser sur les habitants les manquements de l’Etat. Engagement tenu !

Je le redis ici, au nom des élus du groupe communistes, progressistes, écologistes et citoyens : nous avons fait en sorte de présenter un budget équilibré, solidaire et responsable, visant à garantir la continuité du service public tout en maitrisant les dépenses !

Soizig Nédélec, Présidente du groupe des élus Communistes, Progressistes, Écologistes et Citoyens

le 2 avril 2015