Grève à l’OPH d’Aubervilliers

lundi 20 octobre 2008

A l’appel des syndicats CGT (bureaux d’accueil, administratifs, cadres), les agents de l’Office sont appelés à cesser le travail mardi 21 octobre pendant 55 minutes.

Ce mouvement de grève a été décidé en assemblée du personnel pour appuyer un certain nombre de revendications destinées à améliorer le pouvoir d’achat ; elles avaient été présentées au Président de l’OPH en juin dernier :

- aucun salaire inférieur à 1500€ net (personnels fonctionnaires et de droit privé puisque le double statut a été instauré nationalement dans les organismes HLM publics).

- versement avant la fin de l’année d’une prime exceptionnelle de 200€ pour tous.

- revalorisation de la prime de vie chère et du bon vestimentaire.

- prise en charge des tickets restaurants et des chèques vacances.

- participation de l’employeur aux frais de garde des enfants de moins de 3 ans.

- prise en charge par l’employeur des mutuelles et de la prévoyance.

- augmentation de salaires pour les personnels de droit privé équivalente à celle obtenue par les fonctionnaires en 2008.

Il est rappelé au Président de l’Office d’ouvrir au plus vite les chantiers prioritaires présentés en juin denrier :

- promotions, avancements, formation professionnelle

- droits communs (avantages sociaux, etc...) pour tous les agents -fonctionniares et privés-

- dialogue social (instances représentatives, droit syndical,etc...)

12 Messages

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 21 octobre 2008 à 12:42, par Unité d’action

    Quelle est la position de la cfdt sur ces revendications ? S’associe-t-elle à cette action ?

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 21 octobre 2008 à 17:19, par Anonyme par précaution

    Enfin ! Je lis avec bonheur ces quelques lignes revendicatives qui montrent que des agents de l’OPH ne se résignent pas à accepter la crise sans réagir. Attaché communal à la ville d’Aubervilliers, j’attends avec impatience que le syndicat CGT des cadres fasse de même et engage une action en direction de la municipalité pour obtenir un régime indemnitaire comparable à celui de mes collègues de Plaine Commune. En 2006, après un mouvement de grêve et plusieurs rassemblements sur la place de la mairie, la municipalité de l’époque s’était engagée à poursuivre la mise en oeuvre du régime indemnitaire comme à Plaine Commune. Actuellement, le maire M. Salvator se refuse à maintenir cet engagement pour l’année 2008. En tant qu’attaché territorial, je perds chaque mois 95€. Les agents de la ville ne sont en rien responsables des difficultés financières de la municipalité. Cette décision porte atteinte à mon pouvoir d’achat et je refuse de servir de variable d’ajustement pour permettre l’équilibre du budget de la ville. Qu’attend donc le syndicat CGT pour appeler à l’action afin d’obtenir que le régime indemnitaire s’applique de manière uniforme pour tous les agents qui travaillent sur un même territoire ? La CGT de la ville me paraît bien timide sur ce sujet. J’aimerai bien connaître la position du syndicat Force Ouvrière.

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 21 octobre 2008 à 17:55, par Action syndicale

    Le syndicat FO a dèjà pris position publiquement dans un tract diffusé à tous le personnel de la ville. FO "s’engage à interpeler le Maire d’Aubervilliers afin d’obtenir une subvention spécifique de fonctionnement pour les chèques déjeuner". FO "s’engage également à étudier la mise en place du chèque vacances". FO demandera aussi une participation de l’employeur à hauteur de 25% pour la mutuelle.

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 21 octobre 2008 à 18:04, par Anonyme par précaution

    D’accord, mais ma question c’est le Régime Indemnitaire. A quand une action commune ?

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 22 octobre 2008 à 00:04, par la CGT de l’OPH

    Je constate avec plaisir que le mouvement de grève des agents de l’OPH suscite un grand intérêt !

    Environ 70 agents de l’OPH se sont rassemblés devant le siège (personnels des bureaux d’accueil, administratifs, techniciens et cadres) et se sont rendus en cortège jusqu’à la mairie. Après discussion avec le directeur de cabinet du Maire, un rendez-vous a pu enfin être pris avec le Maire et le Président de l’OPH. Cette réunion aura lieu lundi 27 octobre : Vous serez tenus informés des résultats de cette rencontre.

    En ce qui concerne le régime indemnitaire, les syndicats CGT et UGICT (cadres CGT) demandent la revalorisation des coefficients (en prenant exemple sur Plaine Commune.)

    Les internautes assidus de ce site sont bien informés : ils connaissent l’existence du syndicat CFDT de l’OPH, malgré l’absence totale que celui-ci manifeste au niveau revendications. La CFDT ne s’est pas jointe au mouvement de grève, jugeant sans doute que leur pouvoir d’achat est correct.

    Quant à l’unité d’action avec nos collègues de la mairie, nous y sommes bien entendu favorables et espérons qu’ils nous rejoindrons le plus vite possible !

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 22 octobre 2008 à 09:07, par contribuable

    Qui paye ? C’est nous puisque le maire actuel ne s’était pas associé à a campagne qui visait à réclamer à l’Etat les 6 millions d’euros qu’il devait à la ville du fait de l’augmentation de la population.

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 22 octobre 2008 à 18:25, par Action syndicale

    Vous faites la pub de la C.G.T. mais le syndicat F.O. vient d’obtenir un succès sans précédent aux élections du COS (l’équivalent d’un comité d’entreprise pour la ville). Avec plus de 20% des voix, il réalise une percée remarquable qui en fait un interlocuteur incontournable pour la municipalité et un point d’appui de premier ordre pour les employés communaux. F.O. la force de l’indépendance, ça paye

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 22 octobre 2008 à 21:29, par Ré-Action syndicale

    Un percée de F.O. sans précédent : oui parce que précisément il n’y avait pas de précédent ! et pour cause, c’est la première fois que ce syndicat présentait des candidats pour le COS ! Quant à parler de percée, FO avait obtenu un peu près le même score pour les élections aux organismes paritaires en ...2001 ! Et sur la force de l’indépendance, il suffit de lire le nom des candidats pour se faire une opinion...

    Alors un peu de sérieux s’il vous plait

  • Résultats élections COS Le 22 octobre 2008 à 21:49, par Charly

    Peut-on disposer d’un tableau des évolutions d’influence COS/élections aux CAP pour stopper cet échange ?

    En tout cas, ce qui est sûr, c’est que la CGT a fait un tabac. C’est une bonne nouvelle pour le personnel et un sujet de méditation pour M. Salvator.

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers : la lutte paye ! Le 28 octobre 2008 à 23:37, par CGT de l’OPH

    L’arrêt de travail a permis de faire bouger les choses : Lors de la rencontre avec la Direction (prévue avant le débrayage), celle-ci a annoncé deux mesures avant Noël :

    - une prime de 200 € pour tous
    - une augmentation de salaire de 0,8% pour les agents de statut privé (ils n’avaient pas bénéficié de cette augmentation attribuée en 2008 aux fonctionnaires.)

    - et d’autres avancées...

    Remarquons, au passage, la surprenante attitude du syndicat CFDT de l’OPH : il n’a jamais émis la moindre revendication concernant le pouvoir d’achat du personnel de l’OPH, ni en tract, ni lors des rencontres avec la Direction ; il n’a pas participé au débrayage du 21 octobre. Mais il s’attribue ces avancées ! Trop fort ces "nouveaux syndicalistes" !

    En fin de journée, une délégation de la CGT a été reçue longuement par le Maire, J. Salvator et U. Lanternier, Président de l’OPH. Elle lui a exposé l’ensemble des revendications.

    A noter qu’au cours de cet entretien, le Maire a rappelé que dans son programme municipal figurait la vente de logements sociaux, en échange de la construction de nouveaux.

    Ce rappel est assez inquiétant et mérite je crois la plus grande vigilance pour empêcher la réalisation de cette proposition.

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 30 octobre 2008 à 09:25, par la raleuse

    Alors, comme çà, la CFDT revendique sa part du succès de cette action sans avoir levé le petit doigt ? Elle est comme les coucous, vous savez cet oiseau qui pond ses oeufs dans le nid des autres !!!!!!!!!!

  • Grève à l’OPH d’Aubervilliers Le 30 octobre 2008 à 09:45, par Antoine Wohlgroth

    La force de l’indépendance doit sûrement payer, surtout quant l’action syndicale va jusqu’à faire des heures supplémentaires pour coller, le soir après les heures ouvrables et le dimanche, les affiches de l’OMJA et du PS en même temps que celles de FO.

    J’en appelle aux élus CGT pour qu’ils suivent de près cette affaire et vérifient que ces adeptes du "travailler plus" et du travail du dimanche, soient réellement "payés plus".