Il n’existe pas de quartiers ni de personnes faits pour l’échec 

jeudi 25 décembre 2014

Pour terminer l’année 2014, le journal l’Humanité publie des rencontres avec des grands cuisiniers dans une série intitulée "Des chefs et des combats".

Voici de courts extraits des réflexions de Thierry Marx, parus le 23 décembre.

- Faire naître l’envie d’apprendre est au départ de tout.

- Faire naître l’envie d’apprendre est au départ de tout. «  Former les hommes, ce n’est pas remplir un vase, c’est allumer un feu  », disait Aristophane (poète grec du Ve siècle avant J.-C.)

- Dans nos cités, l’ascenseur était l’endroit le plus pourri, que nous ne prenions jamais. L’escalier social, lui, en revanche, existe. La responsabilité d’un État est de faire en sorte que les marches soient au même niveau pour tous.

- Quand vous laissez des quartiers vivre dans la frustration, des poches extrêmement dangereuses se forment, prêtes à écouter n’importe quel gourou.

- Il n’existe pas de quartiers ni de personnes faits pour l’échec 

- Ma grand-mère me disait «  les riches ont le savoir donc ils ont le pouvoir  ». C’est une des premières choses que l’on devrait dire à ces jeunes. Il ne suffit pas juste de lever le poing. Il faut s’instruire pour lutter avec les bons arguments contre des personnes qui essaient d’en exploiter d’autres. J’estime qu’il n’existe pas de quartiers ni de personnes faits pour l’échec. Amenons de l’excellence dans ces quartiers et ramenons-y la formation professionnelle. Le citoyen n’est pas seulement un apporteur de bulletin de vote. Aujourd’hui, l’État citoyen et l’état du citoyen, c’est amener des propositions et être acteur de la société.

- Le luxe n’est pas une insulte à la misère mais à la médiocrité. Le low cost, littéralement «  coût bas  », a surtout été un «  coup bas  » pour les valeurs de l’artisanat. Laisser croire en permanence que le coût du travail impacte uniquement le coût de production, c’est faux. La théorie selon laquelle c’est bien parce que c’est moins cher et que tout le monde y a accès a permis de faire s’installer la médiocrité.

- Il faut aider les personnes à sortir de leur extraction sociale pour qu’ils aient accès à la qualité. On fait l’inverse depuis les licenciements massifs des années 1970. .... À la place, on a créé des emplois pour la précarité. En somme, des pansements sur des jambes de bois.