La lettre de Pascal Beaudet - été 2014

jeudi 24 juillet 2014

Elus le 30 mars, nous avons mis les bouchées doubles pour nous préparer au mieux à relever les défis d’Aubervilliers que nous voulons voir grandir sans exclure personne.

Les rythmes scolaires revus
Il a fallu ouvrir en urgence la concertation sur les rythmes scolaires avec trois objectifs : trouver les solutions transitoires pour la prochaine rentrée après les difficultés de l’année écoulée ; reprendre, dès ce mois de septembre, les discussions pour aboutir à un dispositif périscolaire partagé par tous en 2015 ; mener à bien ce processus en repoussant l’hypothèse d’augmenter fortement la fiscalité locale à cause de ces rythmes.

Aubervilliers : un vote populaire
Fin mai, dans un contexte de forte abstention qui aura permis à la droite et à l’extrême droite de récupérer une partie de la colère populaire, le scrutin des élections européennes a placé, au niveau local, les forces politiques rassemblées sur notre liste municipale en tête du scrutin. Nous nous en félicitons et saluons l’élection de notre colistier Patrick Le Hyaric comme député européen.

Coup dur et dévouement
Début juin, nous avons fait front lors du dramatique incendie de l’immeuble de la rue des Postes. Réactifs et solidaires, élus, habitants, associations et commerçants se sont mobilisés aux côtés des services de la Ville qui ont fait preuve de compétence et de dévouement, portant haut les valeurs du service public.

Ecoute et respect
Durant toute la campagne des élections municipales, avec mes colistiers, nous sommes allés à votre rencontre. Nous avons entendu vos exigences, vos inquiétudes mais aussi vos propositions. On ne construit pas une ville sans tenir compte de l’avis de ses habitants, de ses usagers. Pour avancer il faut vous écouter, vous respecter. Le personnel communal mérite aussi cet te attention et ce respect. Sans lui, le quotidien des habitants d’Aubervilliers serait encore plus difficile. Cette posture d’écoute et de respect sera d’ailleurs au coeur des « Assises du Personnel municipal » que nous initierons à l’automne.

Elus et habitants : bâtir une autre relation

Aujourd’hui, l’attente suscitée par notre élection est forte. Vous avez clairement indiqué votre souhait d’une autre approche et ce, sur différents points clefs : l’évolution urbaine d’Aubervilliers, les rythmes scolaires, la fiscalité, la place des services publics... Mais au-delà même de ces thèmes, c’est le fossé qui s’est creusé entre la population et ceux qui prennent les décisions publiques que ce scrutin a révélé. Nous voulons le combler en bâtissant une autre relation, plus proche de vous. C’est ce qui devra nous différencier le plus du mandat précédent.

Vivre mieux à Aubervilliers
Sur les trois axes de travail présentés dans ce document, ma majorité municipale, qui compte des élus expérimentés et beaucoup de jeunes élus fait preuve d’humilité mais aussi d’ambitions.Au-delà de ceux qui ont voté pour notre liste, nous voulons rassembler les citoyens de notre commune sur un projet de ville et d’agglomération. Nous voulons travailler avec toutes celles et tous ceux portés par les valeurs républicaines, sensibles à la justice et à l’écologie, situés clairement à gauche, dans le camp du progrès social et de la démocratie. Au-delà de nos choix politiques ou associatifs, ce qui nous unit c’est cette vision de la ville et cette démarche de travail : à l’écoute, rassemblé(e)s, déterminé(e)s, pour vivre mieux à Aubervilliers.

Une alternative crédible
Les actions des cheminots, des intermittents, techniciens et artistes, ont exprimé au grand jour l’exaspération et la colère de nombreux habitants de notre ville et du pays. Dans le même temps, et au-delà de leurs différences politiques, la quasi-totalité des associations nationales d’élus expriment leurs inquiétudes face aux annonces gouvernementales de réductions des dotations pour les collectivités.
Dans ce contexte, nous élus locaux, mesurons la responsabilité de ceux à gauche, au Front de gauche, chez les écologistes ou au Parti socialiste, qui refusent la fuite en avant libérale du gouvernement. Ensemble, nous avons le devoir de réussir à construire une alternative crédible de gauche. Pour cela aussi nous sommes mobilisés au niveau local.

Dialoguons ensemble
D’ores et déjà, le travail est engagé et les initiatives sont lancées. Mais j’ai bien conscience que la somme de toutes nos actions individuelles et collectives, que la meilleure communication, ne suff iront pas à vous envoyer le signal fort que vous attendez et qui montrera que votre message a été entendu.
C’est pourquoi, dès cette rentrée, je souhaite construire notre dialogue commun et vous invite à nous retrouver le vendredi 5 septembre à l’Espace Fraternité pour échanger sur notre ville.

Pascal Beaudet
Maire d’Aubervilliers
Vice-président de Plaine Commune
Conseiller général de Seine-Saint-Denis

Vendredi 5 septembre • 18h30 Réunion publique Espace Fraternité • 2 rue du Docteur Troncin

Trois axes prioritaires pour la nouvelle municipalité


Partager les responsabilités avec les habitants

L’engagement pris est de venir régulièrement devant vous dans un dialogue ouvert et d’en faire le mode de travail collectif pour faire avancer la ville. Sans vous, nous ne pourrons pas réussir.
Dès cet automne, avec mon équipe, nous organiserons des rencontres thématiques sur chacun des huit quartiers de la commune. Nous voulons réfléchir, ensemble, aux actions générales à développer pour Aubervilliers

Construire ensemble Aubervilliers

Cet te question sera au coeur des rencontres de l’automne pour élaborer un scénario urbain qui devra permettre de construire une ville pour toutes et tous. Aubervilliers, au sein de la communauté d’agglomération Plaine Commune et de la future métropole parisienne a besoin de faire ses choix économiques, sociaux, culturels et environnementaux. La Ville se mobilisera pour garantir à chacune et chacun un mieux vivre quotidien, un accès à l’éducation, à la formation, à l’emploi, à la mobilité, au logement, aux soins, aux droits, à la culture et à la citoyenneté.
Nous porterons une attention particulière à l’accès au logement mais aussi, notamment avec le concours de l’off ice HLM de la ville (OPH), aux attentes des locataires.

Permettre aux jeunes de réussir

Après l’urgence de la rentrée, il s’agira de réunir la communauté éducative, les parents d’élèves, le personnel communal concerné, Aubervacances-Loisirs et les associations participant aux activités extrascolaires à l’occasion des Assises de la Réussite scolaire.
Nous réfléchirons à la manière dont la ville peut accompagner le parcours de chaque enfant durant le temps scolaire et hors temps scolaire. Au-delà des discussions pour bâtir la meilleure formule possible entre ces deux temps, il nous reviendra aussi de débattre des projets que la commune se doit de mener. Ils concernent les constructions de nouvelles écoles, les rénovations de nos groupes scolaires les plus anciens et des centres de loisirs, l’amélioration de notre offre de restauration scolaire, l’articulation du temps de l’école avec les accueils de loisirs et de maternelle et élémentaire.
Le second degré sera également l’objet d’un accompagnement renouvelé avec l’inauguration du collège Jean Moulin entièrement réhabilité, la construction du sixième collège dans le quartier Firmin Gémier / Sadi Carnot / République, le projet du septième collège au sud de la ville, le futur lycée à la Plaine, l’aménagement des
premiers bâtiments du Campus Condorcet et les constructions de résidences étudiantes.

Téléchargez ci-dessous l’intégralité de la lettre de Pascal Beaudet

PDF - 559.7 ko

P.-S.

<

9 Messages

  • La lettre de Pascal Beaudet - été 2014 Le 25 juillet 2014 à 10:40, par MORVAN MICHEL

    Le quartier Villette attend autre chose qu’une énième réunionite publique en septembre :nos problèmes récurrents vous sont largement connus depuis toutes ces années AGISSEZ et prenez les mesures efficaces qui s’imposent pour l’intérêt général de ce quartier comme de la ville d4Aubervillers
    C’est ce qu’on attend de vous ,Monsieur le Maire.

    Répondre à ce message

    • La lettre de Pascal Beaudet - été 2014 Le 25 juillet 2014 à 11:00, par Serge

      Le fait que les problèmes récurrents soient connus n’interdit pas de poursuivre ou d’engager le dialogue avec les habitants qui en ont, pour certains, assez que l’on ne prenne jamais leur avis. Il y a effectivement un fossé entre ceux qui décident et l’immense majorité des habitants. Conclusion oui aux réunions publiques.

      Répondre à ce message

  • La lettre de Pascal Beaudet - été 2014 Le 26 juillet 2014 à 02:16, par Pas sommeil

    Donc en gros en 2013, on écoute les gens , on bâti un programme demago avec un bric a brac de trucs entendus, une fois elus, on fout rien pendant 6 mois et en septembre on les ré-écoute pour gagner quelques mois histoire de debreiffer les nouvelles demandes des gens...etc et ainsi de suite.

    Les cocos, les rois de l’endormissement et de l’immobilisme

    Répondre à ce message

  • Eté 2014 : la carte postale du maire Le 1er août 2014 à 11:21, par carte postale

    Monsieur Beaudet serait-il rentré de vacances en urgence après le "coup de gueule de Meliani" pour activer sa cellule de communication de crise ou bien a-t-il écrit tout cela sur une carte postale en direct de son lieu de villégiature ?

    Répondre à ce message

  • La lettre de Pascal Beaudet - été 2014 Le 10 août 2014 à 11:00, par MARILI

    Encore une réunion publique, attendez je comprends pas vous n’avez pas compris les préoccupations des albertivillariens pendant la campagne électorale. Ils se sont pourtant bien exprimés et ils pensaient qu’ils avaient été entendus. Serait-ce une erreur ?
    Il y a eu égaement un questionnaire et bien servez-vous en pour en tiretr une analyse.

    Ce qui ne va pas : c’est simple tout.
    Nous sommes déjà à 5 mois des élections. Nous en septembre, alors s’il vous plaît basta y’a de nous prendre pour des ...... mettez vous au travail. Ne nous endormissez pas avec encore une réunion publique.

    Répondre à ce message

    • La lettre de Pascal Beaudet - été 2014 Le 11 août 2014 à 11:46, par MICHEL

      Bien vu MARILI, c’est exactement l’opinion des citoyens de notre quartier ( VILLETTE ) . A moins d’un séisme (politique ) : même constat et même bilan dans 6 ans à l’allure où c’est parti .
      Les grandes envolées lyriques, tribunes et analyses politico/internationales n’intéressent pas les albertis : ils demandent simplement que les élus s’occupent concrêtement des problèmes du quotidien ’’ au ras des paquerettes ’’. C’est tout ,c’est çà le job et rien d’autre !

      Répondre à ce message

      • La lettre de Pascal Beaudet - été 2014 Le 11 août 2014 à 16:12, par marilu

        Et bien pour être constructifs car il faut l’être nous y serons y nous dirons haut et fort ce que nous en pensons je pense que cela sera interressant de savoir combien de personnes vont prendre la parole et s’exprimer.
        J’espère que cette fois, on nous entendra et que cela sera suivi d’actes concrets.
        A j’oubliais le personnel communal attend avec impatience les assises du personnel parce que là aussi quel bordel.
        Rien ne change, ........ les mêmes aux mêmes postes ont tourne en rond

        Répondre à ce message

        • La lettre de Pascal Beaudet - été 2014 Le 11 août 2014 à 19:23, par MICHEL

          Marilu ( ou bien Marili ? ) méfiez-vous du piège prévisible : les paroles s’en vont , mais les écrits restent ... et surtout les actes !Alors à quoi bon tout ces bla bla bla de septembre, style sempiternelles réunions de quartiers...Mais bon courage , si vous avez du temps à perdre .

          Répondre à ce message

Répondre à cet article