Sandrine Dupont-Tanguy et Denis Raffin s’en vont...

Le poisson rouge traverse l’océan atlantique

mardi 1er juillet 2014

Ils ont posé leurs valises en 2006 à Aubervilliers et repartent en ce début d"été 2014 en bateau vers l’Amérique du Sud pour assouvir leur rêve par un long périple sur le continent du Che.

Denis a évoqué devant ses amis samedi soir cette tranche de vie à Aubervilliers où sa compagne Sandrine et lui se sont fondus dans une ville dont ils ont vécu la vie cosmopolite comme une longue prémisse à leur folie raisonnée de larguer les amarres.

Nous passerons sur les aspects personnels de leur vie que Denis a souhaité réserver à ses amis du parti communiste, de la chorale Auberbabel, à leurs collègues ou à leurs parents. Denis et Sandrine sont encore enseignants pour quelques jours, elle documentaliste au lycée Jacques Brel à la Courneuve, lui professeur de physique au collège Didier Daurat au Bourget, et bientôt, ils seront au milieu de l’Atlantique...

Une leçon (de tranche) de vie

Sans doute leurs amis liront ou reliront l’émouvant témoignage dont s’est fendu Denis ce samedi 28 juin 2014, et on ne peut que leur recommander cette leçon de vie.

Nous retiendrons leur engagement dans la ville : Ils ont toujours donné sans demander de contrepartie, et c’était naturel chez eux. Denis a créé et animé le site du PCF d’Aubervilliers, s’inscrivant dans une démarche collective, seule capable de faire vivre l’outil dans la durée. En 2008, suite aux élections municipales, il avait transformé le site de campagne en un site foisonnant de débats, aujourd’hui riche de 1093 articles et 15382 contributions d’internautes qui ont construit le seul forum politique existant à Aubervilliers.

Samedi soir, il nous invitait à revisiter les archives du site pour revivre cette aventure : des premiers conseils de lecture pour les vacances, quand André Narritsens nous proposait Marx et Kautsky pour l’été 2008, aux débats sur les rythmes scolaires qui nous ont amené plus de 10000 visites, ce site est devenu le réceptacle des enjeux qui marquent la vie locale. Des 100 visites quotidiennes à ses débuts (en réalité plutôt 50) aux 300 à 500 visites actuelles (en réalité plutôt 500), la formule a trouvé sa place dans le paysage local. On le doit beaucoup à Denis, partisan de la libre expression, même quand elle fait mal ou qu’elle est injuste, mais qui nourrit la réflexion et l’action. Il a su faire le lien avec une petite équipe éclectique, aidé d’El Corrector, alias Bernard Orantin, qui peut beaucoup mais pas forcément tout, notamment avec certains (im)posteurs !

Incontestablement, le retour en arrière auquel nous ont invité Sandrine et Denis samedi soir, interroge sur le temps qu’il faut pour construire en restant fidèle à ses valeurs et des idéaux parfois perdus de vue. Cette tranche de vie, ce sont des amitiés solides liées avec celles et ceux qu’ils ont côtoyés, de Laurence Grare, la secrétaire de section qui les a accueillis, à Francis Laurent ou Caroline Andréani avec qui Denis a bâti nombre de maquettes pour Auber-com, ou encore le réseau qu’ils ont étoffé autour d’Auberbabel.

Nous retiendrons plein d’enseignements du passage de Sandrine et Denis à Aubervilliers. Il y ont ont vécu cette « vie rude et tendre » à la fois pour paraphraser Jack Ralite, et les espoirs qu’elle peut faire naître. De cette adhésion naturelle aux valeurs du communisme parce qu’ancrée au fond de leur être, ils nous on donné un belle leçon d’humilité et d’humanité..

Merci.
Eric Plée

JPEG - 5.6 ko
JPEG - 7.6 ko

3 Messages

  • Hasta luego Poissons rouges ! Le 1er juillet 2014 à 15:11, par Léna

    Ma gorge se serre un peu en écrivant ces quelques mots d’au revoir.

    Denis et Sandrine ont été (sont) mes amis et voilà qu’ils quittent notre zone redevenue rouge pour des lointains d’aventure.

    Je leur souhaite un grand et beau voyage sur ce continent en mouvement profond. Ils trouveront partout j’en suis sûre des combattants de la libération humaine.

    Si, d’aventure, ils patrouillent un jour en Béarn et entreprennent une longue marche vers le sud, je les attendrai en embuscade.

    Très chers Sandrine et Denis, je vous serre contre mon coeur.

    Répondre à ce message

  • Le poisson rouge traverse l’océan atlantique Le 1er juillet 2014 à 16:01, par AMM93

    BON VOYAGE POUR CE GRAND PERIPLE !!! DONNEZ NOUS DES NOUVELLES

    Répondre à ce message

  • Le poisson rouge traverse l’océan atlantique Le 2 juillet 2014 à 08:54, par Bernard

    Un grand merci à tous les deux. Heureux que vous puissiez réaliser ce voyage, je compte déjà les jours avant votre retour...

    On vous suivra sur votre blog http://peresd.org/ où chacun lira ému le discours prononcé par Denis et évoqué par Eric dans l’article.

    On pourra aussi revivre quelques unes des prestations de la chorale d’Auberbabel en cliquant ici

    A bientôt !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article