La crise : analyses et propositions (sélection de liens)

jeudi 9 octobre 2008

Conscients que la crise économique que nous traversons ne sera pas sans répercussions sur le pouvoir d’achat de tous, les communistes d’Aubervilliers préparent une initiative sur ce thème fin octobre.

En attendant, je vous propose une sélection de liens pour vous permettre de comprendre un peu mieux la crise :

- Dossier "les clés pour comprendre la crise financière" du mensuel Alternatives Économiques. On y trouve une chronologie des évènements (jusqu’au 6 octobre), une explication claire de la crise des subprimes, la faillite de Lehman Brothers, les mesures prises aux États-Unis et en France, etc. Difficile d’être plus complet en matière d’analyse "à chaud".

- Une interview de Jean-Christophe Le Digou, économiste et dirigeant de la CGT, publiée par l’Humanité. L’interview commence par une analyse des raisons de la crise française et débouche sur 3 propositions pour sortir de la crise par le haut.

- Un article de l’Humanité du 25 septembre qui "présente dix propositions, puisées à des sources diverses à gauche, à la portée de l’intervention populaire, en France et dans le monde". Ces propositions sont originales et argumentées.

- Le site du PCF national développe une de ces propositions : la création d’un pôle financier public. L’article compare les positions du PCF, de la CGT, du PS et d’ATTAC sur le sujet. C’est une propositions importante car elle touche au cœur même de notre système économique.

- Une vidéo pédagogique sur le système bancaire de Paul Grignon. Vidéo étonnante de clarté [1] sur un sujet aussi complexe. Elle permet de mieux saisir l’importance d’un pôle financier public. Elle répond aussi à un certain nombre de questions simples que chacun devrait se poser : d’où vient la dette ? pourquoi les banques ont-elles un tel pouvoir ?

Bonne lecture,

D.R.

Notes

[1Il semblerait que les chiffres donnés soient à prendre avec des pincettes mais ça ne change rien au raisonnement.

1 Message

  • G. Del Monte a amorcé le débat dans la rubrique "Stand d’Aubervilliers" : il serait intéressant de le re-situer dans cet article, ainsi que les réponses liées.

    Cette crise fait peur : Plus les jours passent, plus les pouvoirs politiques montrent leur incapacité (ou plutôt leur refus) à prendre des mesures efficaces. Le sentiment donné par la plupart des medias est que ceux qui n’ont pas d’argent regardent cette crise comme spectateurs. Une anecdote : des collègues de travail me demandent ce que je pense de la crise ; quand je leur réponds qu’il faut changer ce système, ils me reprennent : "non, ce qu’on veut savoir, c’est où placer notre argent".

    Et pourtant, il s’agit bien d’une crise du système capitaliste : le sondage publié par l’Humanité dimanche de cette semaine puisque 54% des français souhaitent "une transformation radicale ou une réforme en profondeur" de ce système (chez les cadres, cette proportion monte à 60% !).

    Je disais que cette crise fait peur :

    1- plus les gens sont pauvres (en France et dans le monde - pays sous-développés), plus ils vont souffrir. Je ne suis pas certain que beaucoup voient le risque.

    2- aucune perspective de transformation n’existe, ce qui laisse la porte ouverte à tous les dangers...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article