Oui, il fallait voter Front de Gauche aux européennes le 25 mai

Patrick le Hyaric, élu député européen

vendredi 30 mai 2014

Du fait de la progression de l’extrême droite avec des scores inquiétants dans certains pays, et malgré les scores intéressants de la Gauche Unie Européenne (le Front de Gauche européen), notamment en Grèce où SYRIZA est arrivé en tête, le spectre de l’extrême droite a hanté les bureaux de vote ce dimanche 25 mai 2014.

C’est le cas à Aubervilliers, où le Front de gauche ne doit sa première place qu’au bureau de la Maladrerie où avec 160 voix contre 40 au FN, il réalise l’écart qui permet de reléguer l’extrème-droite en seconde position sur la ville. Dans les autres bureaux, Front de Gauche et FN réalisent des scores très proches, distançant de façon significative le parti socialiste qui perd près de 200 voix par rapport à 2009 alors qu’Europe Ecologie perd la moitié de celles qu’elle avait obtenue en 2009. La droite ne profite pas du désaveu du gouvernement Hollande, confirmant l’échec de l’opération recyclage des voix du FN entamée par Sarkozy. André Narritsens reviendra de façon plus précise sur les enseignements qu’on peut tirer de ce scrutin à Aubervilliers.

L’indifférence et le désintérêt qu’ont constatés les militants dans la campagne des européennes ont conduit à une participation de 25% seulement. La montée du vote d’extrême-droite annoncée par les médias et qu’ils ont favorisé en focalisant l’info sur le phénomène plutôt que de donner place à l’expression pluraliste, en particulier celle du Front de Gauche dont les positions ont été bien peu rapportées, constitue l’essentiel d’un tableau peu engageant.

Dans ce contexte, la réélection de Patrick le Hyaric comme député européen où il siègera au sein du groupe GUE (Gauche Unie Européenne) qui s’est renforcé depuis 2009, constitue un point d’appui pour dénoncer le système à l’œuvre au niveau de l’Union Européenne. On sait qu’il n’a cessé de le faire, encore récemment à propos du traité transatlantique et dans les colonnes de l’Huma.

Souhaitons que nos récents résultats électoraux à Aubervilliers - le Front de Gauche progresse de près de 300 voix par rapport à 2009, et ce, malgré une participation en baisse sensible (400 votants en moins) - permettent aux militants et sympathisants, à l’image de ce qu’ils ont construit au cours de la municipale avec les habitants, de mieux porter les enjeux des mécanismes libéraux renforcés à l’échelle européenne, alors que le vote d’extrême-droite ne laisse entrevoir aucune perspective.

Oui, il fallait voter Front de Gauche aux européennes !

Eric Plée

2 Messages