En préparation du XXXIVème congrès

Texte de base commune

dimanche 5 octobre 2008

Vous trouverez ci-dessous le texte servant de base commune de discussion adopté par Conseil National des 5 et 6 septembre 2008, conformément à la procédure de préparation du congrès adoptée dans la résolution du Conseil National des 25 et 26 juin 2008.

D’ici à décembre, les communistes que l’avenir de leur parti préoccupe auront à cœur de discuter et d’amender cette base.

Bonne lecture.

6 Messages

  • Texte de base commune Le 5 octobre 2008 à 13:59, par Sniper

    Ne tirons pas sur l’ambulance !

    Alors qu’à travers la crise financière, les analyses convergent (même à droite !) pour dénoncer les effets dévastateurs du libéralisme et ses conséquences sociales, la construction d’une alternative est aujourd’hui portée par une ambulance. Deux possibilités s’ouvrent au militants : dénoncer ce qu’ils considèrent comme des errements de la direction du Parti, de dysfonctionnements, bref, promouvoir un discours auto-destructeur en réalité sans perspective.

    S’atteler à mettre en phase les attentes d’un grand nombre de citoyens avec un outil qu’il convient de transformer pour qu’il puisse jouer le rôle qu’historiquement il a tenu dans notre pays. C’est l’enjeu du Congrès. Cela suppose que les militants s’approprient les questionnements posés à travers les textes, (base commune qui est le texte adopté par la majorité du Conseil National et les textes alternatifs proposés par certaines sensibilités du Parti).

    Il serait bien, alors qu’une méthode de travail a été adoptée lors de l’Assemblée Générale du 1er octobre à Aubervilliers, que celle ci apparaisse sur le site et permette aux uns et aux autres d’apporter leur contribution.

    Mais on peut aussi se contenter de tirer sur l’ambulance !

    Répondre à ce message

  • Texte de base commune Le 5 octobre 2008 à 16:39, par Denis Raffin, maitre toilier

    Que veux-tu dire par "méthode de travail" ? Si tu parles du calendrier, ne t’inquiète pas, je publierai la date de la première réunion publique et nous enverrons le reste par mail.

    Si ce n’est pas de ça que tu parles, envoies moi un mail (onglet contact ci-dessus) pour qu’on en discute.

    En passant, je serai reconnaissant que les camarades renseignent leur adresse mail lorsqu’ils postent une réponse, ça évite de surcharger le site avec des débats sur le contenu "éditorial" qui pourraient être résolus en interne.

    Répondre à ce message

  • Texte de base commune Le 5 octobre 2008 à 17:51, par Eric Plée

    S’impliquer dans la préparation du Congrès, les militants en ont perçu la nécessité lors de l’A.G. du 1er octobre. Aussi, l’initiative qui consiste à publier le texte dit "base commune" est de nature à favoriser la préparation du débat en vue du calendrier arrêté. Chacun mesure aussi qu’on ne peut pas s’en tenir à un discours purement négatif qui ne permettrait pas de dégager des perspectives ambitieuses et favoriser le volontarisme militant. Je crois que c’est un peu le sens de l’intervention de sniper sur le blog qui est demandeur de plus d’informations, avec l’idée d’alimenter le débat sur le fond.

    Répondre à ce message

  • Texte de base commune Le 5 octobre 2008 à 21:21, par Denis Raffin, maitre toilier

    Dans la série "ça va sans le dire mais ça va mieux en le disant" : je mettrai évidemment en ligne tous les textes alternatifs qu’on me fera parvenir !

    Répondre à ce message

  • Texte de base commune Le 6 octobre 2008 à 20:51, par coco d’auber

    Sniper a raison. Il faut vraiment s’approprier la crise actuelle comme un levier, y compris dans les débats du Parti pour le Congrés. On peut peut etre d’ores et déja proposer une initiative locale publique pour traiter du sujet.

    Mais surtout, commencons par la journée d’action de demain 7 octobre, et faisons notre ce slogan, en reference au titre de l’Humanité Dimanche de la semaine dernière :

    NE PAYONS PAS LEUR CRISE !

    Répondre à ce message

  • Texte de base commune Le 9 octobre 2008 à 22:37, par coco pas silencieux

    Bravo pour que ce site soit, aussi, un lieu de débat pour les cocos, encartés ou non.

    La préparation du prochain congrès ne peut être que très ouverte, très large : La mise en ligne sur ce site des nombreux textes déjà publiés ici et là (ou les liens vers d’autres sites) est une bonne idée.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article