Dernier week-end avant le premier tour

Après le meeting du 13 mars à Fraternité...

lundi 17 mars 2014

Dans les allées du marché devant la poste ou place de la mairie samedi matin, ou encore au marché du Montfort dimanche, on sentait que la tonalité de la campagne avait changé. Beaucoup de citoyens qui s’étaient rendus au meeting, ou ceux qui en avaient eu écho sont venus prodiguer leurs encouragements à Pascal Beaudet, conscients que des points ont été marqués dans la mobilisation pour le premier tour. Signe qui ne trompe pas, nombre de citoyens impliqués dans la vie associative ne veulent rester à l’écart du mouvement et se rappellent au bon souvenir de ceux qu’ils considèrent comme leurs futurs élus.

JPEG - 105.9 ko
Initiative au square Stalingrad dimanche

"Rien n’est fait" souligne-t-on dans l’équipe de campagne de la liste "Vivre mieux à Aubervilliers"," il faut dépasser les signes visibles d’enthousiasme" et continuer à aller au contact des gens dans les quartiers comme les colistiers l’ont fait square des roses samedi après-midi ou au square Stalingrad dimanche. C’est de là que viennent les principaux enseignements, des portes qui s’ouvrent au porte à porte comme celles qui ne s’ouvrent pas.

Pas de Mélenchon ou de Pierre Laurent au meeting, la tête d’affiche c’était Aubervilliers

Car symptôme de l’adhésion qui s’est construite autour du projet "Vivre mieux à Aubervilliers", c’est des quartiers que les habitants sont venus à Fraternité le 13 mars, avec conjoint, enfants, voisins, collègues... et non les militants et sympathisants qui ont rempli la salle. A tel point qu’après la restitution du questionnaire (nous y reviendrons sur le site) et le discours de Pascal Beaudet, la collation prévue s’est très rapidement révélée insuffisante ! Mais les gens sont venus pour faire de la politique au sens noble du terme, en relevant ce qu’ils ont produit dans les ateliers, dans les réunions de quartier, dont ils ont pu voir le résumé sur le petit film qu’on peut visionner sur le site de campagne, et ainsi prendre toute leur place dans la construction de la victoire qu’on entrevoit de plus en plus. Alors Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent, Clémentine Autain, ce sera pour après, mais un après très proche car les élections européennes ne sont pas loin... Et on se souvient que le Front de Gauche avec Patrick Le Hyaric était arrivé en tête à Aubervilliers lors du précédent scrutin en 2009.

Finalement jeudi dernier, les ingrédients pour une belle soirée étaient réunis, et l’animation musicale particulièrement réussie. Ne reste plus qu’à transformer l’essai les 23 et 30 mars. Ce n’est pas le plus facile, mais le vent est dans le bons sens.

Eric Plée

6 Messages

  • Après le meeting du 13 mars à Fraternité... Le 17 mars 2014 à 13:14, par déçu par salvator

    Au cours d’une rencontre une famille qui a voté salvator en 2008 m’a dit qu’elle voterai Pascal BEAUDET au premier tour, très déçue par salvator.
    SEPT D’UN COUP !!!!

    ALLEZ ON LACHE RIEN.

    Répondre à ce message

  • Après le meeting du 13 mars à Fraternité... Le 17 mars 2014 à 16:16, par Augy crééra la surprise

    C’est le numéro 3 d’Augy qui l’affirme et qui fait son grand retour. Slimane Dib qui s’était brouillé avec Augy la dernière fois, s’est brouillé avec Ménia cette fois-ci et se retrouve aujourd’hui avec son compère de 2001. Amitié quand tu nous tiens... Et c’est parti fort : deux boutiques face à face rue Charon, opérationnelles dans la semaine de l’élection. Incontestablement, l’attelage qui est parti un peu tard mise sur la troisième mi-temps ou peut-etre les élections de 2020.

    Et après tout, le lièvre qui est parti bien tard avait bien failli battre la tortue !

    Répondre à ce message

  • Après le meeting du 13 mars à Fraternité... Le 17 mars 2014 à 16:25, par 4 murs

    S’il n’y avait qu’une petite cinquantaine de participants au meeting dimanche 16 , c’est parce que Pelicia craignait que son initiative soit perturbée par les communistes ou les socialistes. Il a évité d’en faire une trop grande pub... C’était en effet plus sage. A tel point qu’une partie de sa liste s’est trompée de meeting puisqu’elle est venue au meeting de Pascal Beaudet.

    Et puis après tout, Pelicia s’est rattrapé en collant des affiches sous la A 86. Seul problème, les affiches ne votent pas. A défaut, il pourra ouvrir un magasin de papier peint...

    Répondre à ce message

  • Nous avons reçu un message de soutien de Patrick Catalifo :

    C’est avec espoir et conviction que j’en appelle en tant qu’albertivillarien de naissance à choisir la liste de Pascal Beaudet pour l’élection municipale à venir.

    Je ne saurais trop rappeler à chacun toutes les réussites tant sociales qu’économiques ou culturelles attribuables aux différentes équipes municipales de "vraie gauche"qui se sont succédées pendant si longtemps à la direction de la ville d’Aubervilliers.

    Certes tout n’est pas rose (et heureusement dans un certain sens) et je sais toute la difficulté à pouvoir vivre dignement et décemment en banlieue par les temps qui courent.

    J’ai toujours eu de part mon éducation le sens de l’effort,de la solidarité et surtout de la curiosité.
    Je connais mème sans les connaitre M. Beaudet et ses compagnons d’élection.
    Je connais leurs valeurs.
    Je leur fais pleinement confiance pour ramener la ville d’Aubervilliers sur le chemin de l’entraide, de l’acceptation de l’autre, du partage, de l’épanouissement tant social que culturel.

    Oui M. Beaudet, oui mon vieux copain d’enfance Salah Chibah devenu colistier, en souvenir des Karman, Ralite et autres élus communistes qui vous ont précédés si brillamment dans cette bonne vieille mairie
    d’Aubervilliers, vous avez toute ma confiance.

    J’espère qu’il en sera de mème au moment du choix pour une grande majorité de la population albertivillarienne.

    Patrick Catalifo, comédien, enfant d’Auber

    Répondre à ce message

  • Après le meeting du 13 mars à Fraternité... Le 21 mars 2014 à 15:50, par Julienne

    Des miltants de Pascal Beaudet sont passés chez moi hier soir. Ils voulaient me remettre son programme. Je l’avais déjà trouvé dans ma boite à lettres, sans vraiment le lire encore. J’ai été heureuse d’apprendre que les jeunes étaient fortement représentées dans la liste, un tiers de moins de 35 ans je crois. Bravo !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article