Mobilisation dans les collèges et lycées d’Aubervilliers ce mardi 4 mars

Défendre et développer l’éducation prioritaire

lundi 3 mars 2014

À la rentrée des congés de février, les établissements d’Aubervilliers comme ceux de l’Académie de Créteil sont touchés ce mardi par une journée d’action pour alerter les pouvoirs publics sur les risques qu’il y a à ne pas doter les établissements de moyens d’enseignement à la hauteur de leurs besoins.

Depuis un mois, chaque collège ou lycée a pris connaissance de son enveloppe en heures d’enseignement, et souvent, les conseils d’administration ont souligné la faiblesse des moyens attribués obligeant les directions d’établissement à arbitrer la pénurie. Nous avions souligné sur ce site, le contexte dans lequel s’était élaboré courant janvier cette répartition sur fond de refonte de la carte de l’éducation prioritaire.

Le yoyo remonte rarement à son niveau de départ

Chaque établissement a bien tenté d’aller à la pêche aux moyens en envoyant des délégations à la DASEN (ex-Inspection d’Académie). Mais l’implosion de la carte de l’éducation prioritaire qui ne laisse qu’un collège classé REP + (le collège Jean Moulin), ne peut satisfaire la communauté scolaire d’Aubervilliers. Même si l’éducation Nationale s’est voulue rassurante en ne touchant pas (trop) aux actuelles ZEP, même si elle laisse entrevoir à terme le classement REP+ pour un deuxième collège, la communauté scolaire ne peut accepter "ces effets de yoyo" qui ’aboutissent à la dégradation du système par son démantèlement. On sait que "quand le yoyo remonte, il revient rarement à son niveau de départ", souligne un parent de Gabriel Péri.

C’est la raison, avant les congés, les personnels enseignants s’étaient donné rendez-vous le 4 mars pour une journée commune d’action. Espérons que ceux qui ont attendu le changement maintenant puissent enfin être entendus.

Armand D.

23 Messages

  • Réforme de l’éducation prioritaire : encore un échec Le 3 mars 2014 à 17:32, par Poisson Rouge

    Il a fait fort Peillon avec sa réforme de l’éducation prioritaire. Non seulement tous les établissements qui attendaient d’être classés gueulent parce qu’ils n’ont rien obtenus mais en plus les nouveaux REP+ gueulent aussi parce qu’ils n’ont obtenus que des clopinettes.

    Forcément, quand on raisonne à moyens constants (voire en baisse), on ne peut pas faire grand chose de bien.

    Répondre à ce message

  • Ce qui est grave aussi c’est l’effet domino. C’est à dire que dès lors qu’on raisonne en réseau (invention de la droite dont s’accomode fort bien le PS), les écoles du secteur d’un collège non classé prioritaire ne le seront plus elles mêmes... avec les conséquences qui en résultent en terme d’effectifs par classe, de moyens....

    Adieu le compromis de 1998, compromis établi sous la pression de la rue, qui a abouti au classement ZEP de toute la ville (avec quelques exceptions c’est vrai).

    Répondre à ce message

  • Défendre et développer l’éducation prioritaire Le 4 mars 2014 à 11:10, par Rythmes scolaires

    Municipales 2014 : à Aubervilliers, les rythmes scolaires alimentent la rivalité entre les socialistes et le Front de gauche

    En 2008, le socialiste Jacques Salvator a ravi la mairie d’Aubervilliers au communiste Pascal Beaudet avec 372 voix d’avance. Cette année, c’est un match retour tendu, sur fond de rivalités croissantes entre PS et PC en Seine-Saint-Denis, que jouent les deux hommes dans l’une des villes les plus pauvres de France en revenu par habitant (23 % de chômage) et l’une des plus jeunes (36 % de ses 76.000 habitants ont moins de 25 ans). Pas étonnant que la réforme des rythmes scolaires, que Jacques Salvator a décidé d’appliquer dès 2013, soit « une question récurrente aux réunions de quartier », assure Pascal Beaudet. Cet ancien professeur des écoles, dans une ville où la réforme a été marquée par une mobilisation des enseignants, des parents d’élèves et par la réticence d’une partie des personnels communaux, aborde la question « avec prudence » et promet « de remettre tout le monde autour de la table », pointant un « manque de concertation ». « Une posture électorale ! » s’emporte Jacques Salvator, qui défend mordicus sa « décision » d’appliquer une « priorité absolue, une réforme essentielle » dans une ville où « 80 % des enfants n’avaient pas d’activités en dehors de celles qu’ils ont dans les cages d’escalier et les parcs ». Celui-ci reconnaît avoir « pris un risque considérable » puisqu’Aubervilliers est, après Paris, la plus grande ville à avoir basculé dès 2013. Il défend des « effets sur les résultats scolaires, la délinquance, les rapports entre l’école et les familles ». Mais aussi sur l’emploi, quand 130 animateurs (dont 65 emplois d’avenir) ont été recrutés. Avec un coût de 2,6 millions d’euros, dont 1,5 million financé par l’Etat et la CAF. Jacques Salvator, qui a augmenté deux fois les impôts depuis 2008, se bat pour que la part de l’Etat devienne pérenne. Quant à Pascal Beaudet, il se garde d’entrer dans le détail des coûts, mais veut « essayer de ne pas augmenter les impôts ». C’est aussi une promesse du maire sortant, qui compte sur l’installation de nouvelles entreprises aux portes de Paris et… sur des économies. « Mais pas sur les gosses ! » lâche celui qui veut être « jugé uniquement sur leur contentement ».

    http://www.lesechos.fr/economie-politique/regions/idf/0203340406682-a-aubervilliers-le-sujet-alimente-la-rivalite-entre-les-socialistes-et-le-front-de-gauche-653986.php

    Répondre à ce message

    • qui a augmenté deux fois les impôts depuis 2008... journaliste des Echos, vérifie tes sources auprès des habitants !

      Répondre à ce message

      • Défendre et développer l’éducation prioritaire Le 4 mars 2014 à 13:06, par Pas compris

        Où est l’erreur ?

        Répondre à ce message

      • Impôts Le 5 mars 2014 à 17:56, par Albert

        EH OUI !
        Il n’y a eu que deux augmentations d’impôts depuis 2008.
        En 2009 : 13,5 % et 3,9 % en 2012.

        Les impôts augmentent tous les ans, c’est dû au changement des bases décidées par l’état pour rattraper l’inflation.
        La façon de compter de JJK et largement répandue est malhonnête. Dans le même esprit on pourrait dire que sous les mandature précédentes, les impôts augmentaient chaque année.

        Répondre à ce message

        • Impôts Le 5 mars 2014 à 20:10, par Contribuable KO

          Albert, Mohammed Ali, même combat ! le boxeur était capable de mettre KO ses adversaires en deux coups, comme Salvator avec ses deux hausses d’impôt qui a la fin ont abouti à 32% d’augmentation.

          Répondre à ce message

          • Impôts Le 6 mars 2014 à 18:46, par contribuable

            Y’en a qui gagneraient à lire les messages.
            Il n’y a eu que deux augmentations d’impôts de TH depuis 2008. 13,5 % et 3.9% soit un total de 17.4%.
            Le reste est du à l’augmentation des bases décidéespar l’état chaque année.

            Répondre à ce message

            • Impôts Le 6 mars 2014 à 20:55

              Y’en a qui gagneraient à regarder leur feuille d’impôt ! Et ils verraient qu’à la fin ça fait bien 32% avec l’augmentation des bases de l’Etat certes mais les augmentations ne s’additionnent pas, elles se cumulent : quand une année, l’augmentation votée est de 3,9%, elle est en réalité supérieure car les bases du calcul ont augmenté du fait à la fois de leur augmentation mécanique er des augmentations votées les années précédentes.
              Au bout du bout ça fait 32%

              Répondre à ce message

    • Défendre et développer l’éducation prioritaire Le 4 mars 2014 à 13:47, par julien

      Fallait-il saborder le CMA et ses sections sportives comme a choisi de le faire le maire actuel ????

      Répondre à ce message

  • Défendre et développer l’éducation prioritaire Le 4 mars 2014 à 23:44, par omni

    Julien , ça en fait du monde dans les cages d’escaliers , tu as vraiment craqué , vivement que BEAUDET rétablisse le cma pour vider les cages d’escaliers par contre tu expliqueras aux jeunes au passage si tu le veux , tu n’es pas obligé comment le CMA Omnisports a laissé une très très belle ardoise.

    demande à tes potes

    Répondre à ce message

  • Défendre et développer l’éducation prioritaire Le 4 mars 2014 à 23:58, par omni

    Julien , voyons 80% tu as fumé du crack , ça en fait du monde, bon dit à tes candidats BEAUDET/karman de rétablir le CMA pour nous vider les cages d’escaliers , tu pourra expliquer au passage aux jeunes la très très très grosse ardoise du CMA que vos impôts ont assumer,

    bravo la gestion communiste associative ,

    Répondre à ce message

    • Défendre et développer l’éducation prioritaire Le 5 mars 2014 à 09:10, par julien

      Le chiffre de 80% ne sont que les propos de jacques Salvator retranscris par les Échos et non démenti par l’interréssé lui-même. Quand au CMA je n’écris pas que cela était parfait, tout est perfectible. Il est vrai il est plus facile de détruire et de créer des illusions. Pour les sections sportives aujourd’hui demander aux dirigeants des sections de taille modeste quels sont leurs moyens et vos réponses, financièrement parlant.

      Répondre à ce message

    • Tu devrais être plus prudent camarade socialiste à moins de trois semaines des élection. Quand on ouvrira l’ensemble des comptes, je pense qu’on verra que les presque 200 millions d’endettement (contre moins de 120 en 2008), c’est pas seulement les écoles...

      Répondre à ce message

  • Défendre et développer l’éducation prioritaire Le 5 mars 2014 à 22:47, par enfumage

    Il faut juste comparer les subventions avant 2008 et 2014
    plus équitable aujourd’hui , car pour tout vous dire ,les sections dans les petites jupes des élus d’avant 2008 étaient bien lotis

    aujourd’hui c’est équitable sans distinction y compris les petites sections comme le tennis de table qui avait 7000€ pour 8 adhérents en 2008 évidement ce n’est plus le cas aujourd’hui si vous voulez nous pouvons pointer section par section sportive
    y compris la fameuse ardoise de plus de 200 000 €

    effectivement le CMA a décidé à la plus grande majorité d’arrêter cette mascarade

    Répondre à ce message

  • Défendre et développer l’éducation prioritaire Le 5 mars 2014 à 22:52, par enfumage

    Concernant les propos du maire sur les cages d’escaliers franchement arrête le shit ou la coke,

    tu es vraiment ravagé mon Julien , donc c’est la rumeur votre politique, on m’a dit que etc etc etc

    Répondre à ce message

  • Défendre et développer l’éducation prioritaire Le 6 mars 2014 à 11:00, par verité

    Bilan du mandat
    sur les orientations sportives

    LA RENOVATION DES EQUIPEMENTS SPORTIFS :

    La ville d’Aubervilliers a un parc d’installations sportives vieillissant et répondant plus pleinement aux attentes des sportifs (enfants, jeunes adultes, seniors, femmes, handicapés). Les équipements sont ouverts de 8h à 23h du lundi au dimanche, afin de répondre à la forte demande des pratiquants et pour désengorger la saturation en termes de fréquentation. En sachant que sur Aubervilliers, plus de 8000 licenciés et une cinquantaine de sections sportives sont comptabilisés.

    La politique sportive de la municipalité est orientée aussi vers la rénovation du patrimoine sportif de la ville. L’entretien régulier des installations existantes est une préoccupation permanente des services, ainsi que la rénovation et la modernisation font parties des priorités de notre action. Voici les travaux réalisés :

    2010 :
    - Panneau d’affichage électronique du stade André karman et Installation de sièges dans les tribunes du stade André Karman
    - Remise en état du Gymnase Guy Moquet (peinture, porte d’entrée,…)
    - Réfection des vestiaires et des douches du stade Docteur Pieyre
    - Finalisation de la rénovation du Centre Nautique

    2011 :
    - Réfection des sols, des douches, des toilettes du gymnase Manouchian ainsi que le changement des panneaux de basket.
    - Ouverture d’un gymnase intégré dans l’école intercommunale Casares/Doisneau

    2012 :
    - Changement des fenêtres dans la salle de Musculation
    - Ouverture d’une nouvelle salle d’escrime de 800m2
    - Remise en état des tennis extérieurs Paul Bert et création d’un Club à House
    - Rénovation du terrain de Pétanque du square Stalingrad
    - Mise en conformité des projecteurs des stade Docteur Pieyre et Augsute Delaune
    - La réhabilitation des tribunes du stade Auguste Delaune et de la salle polyvalente du stade André Karman par les gardiens

    2013 :
    - Création de 2 vestiaires supplémentaires et réhabilitation du hall d’entrée du gymnase Robespierre
    - Réhabilitation de la Mezzanine de la salle de Boxe
    - Mise en synthétique du stade André Karman et changement de l’éclairage
    - Mise en synthétique du terrain de proximité Gabriel Rabot
    - Intégration du club indans cité dans les locaux du conservatoire
    - Changement du fonds mobile de la Fosse du Centre Nautique

    Les nouveaux projets à venir :

    - Construction d’un gymnase omnisport avec un dojo et un mur d’escalade sur le secteur Gabriel Péri prévu en 2017/2018 en partenariat avec le Conseil Général
    - Réfection de la piste du Stade André Karman
    - Projet de réhabilitation global du stade Docteur Pieyre
    - Aménagement d’un parcours sportif sur les berges du canal pour la rentrée
    - Relocalisation du CMA Plein
    - La construction d’une hall de sport au sein du collège Jean Moulin, un gymnase dans le futur collège Sadi Carnot
    - Construction d’un 4ème stade prévu dans le projet du Fort d’Aubervilliers
    - Construction d’un gymnase dans le projet de la Zac du Chemin Vert
    - Sans oublier les futurs projets à venir tels que le campus Condorcet et le Centre Aquatique Olympique.

    Actions et bilan du mandat :

    • Dissolution du Club Omnisports « CMA » après 60 ans d’existence votée par une large majorité de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 11 janvier 2011. Le service des sports a accompagné chaque section sportive afin qu’elle se créée en association pour être opérationnelle rapidement et ne pas pénaliser leurs adhérents. Sur les 30 sections sportives, 25 associations se sont crées.

    • Développement d’activités physiques et sportives en direction des seniors avec le centre Constance Mazier et l’association des seniors

    • Interventions deux fois par semaine auprès des jeunes du Dispositif de réussite éducative.

    • Interventions deux fois par semaine en direction du public handicapé au sein de la Maison d’Accueil Spécialisée.

    • Dans le cadre du plan de rattrapage pour les équipements de la Seine-Saint-Denis, l’état a octroyé à la municipalité une subvention de 240 000€ pour la mise en synthétique du terrain de football ainsi que la réfection de la piste d’athlétisme d’André Karman en 2013 ainsi qu’une subvention de 180 000€ pour la rénovation et couverture du terrain de tennis Paul Bert en 2015. Nous avons pu compter aussi sur un soutien de la Fédération Française de Tennis.

    • Organisation chaque année depuis 2011 de l’initiative édition « Sports en Fête » en étroite collaboration avec les associations sportives. Le but était d’organiser une manifestation essentiellement destinée aux habitants pour se renseigner et découvrir la palette d’activités sportives proposées par les associations. Ce forum a été l’occasion de rassembler tout le mouvement sportif afin d’échanger, tisser des liens, imaginer des projets en commun. Chaque association sportive tenait un stand ou un espace qui a permis aux habitants de tout âge de venir s’informer, découvrir, s’initier, pratiquer une activité. Le lendemain, une course populaire de 8 kilomètres a été organisée sur la commune.

    • Renforcement et développement des interventions sportives au sein des établissements primaires, en proposant de la Boxe, du vélo, de l’escrime, du tennis, du judo, de la danse et de l’Ultimate en partenariat avec des associations sportives albertivillariennes. Ceci représente plus de 4000 enfants chaque année.

    • Mettre en place notre projet « Les P’tits d’Auber bougent pour leur santé » en collaboration avec l’éducation nationale, le service communal d’hygiène et de santé, l’USEP ,93. Ce projet a pour objectif principal de lutter contre les inégalités sociales de santé en permettant d’installer des habitudes d’activité physique dès le plus jeune âge pour toute une tranche d’âge d’un quartier ZUS en s’appuyant sur le milieu scolaire.

    • Renforcement du soutien au mouvement sportif avec la mise en place d’un chargé de mission « Vie Sportive » qui a pour missions d’accompagner les associations sportives dans leur gestion quotidienne et de les aider à constituer des dossiers administratifs ou de demandes de subventions. Il a aussi pour mission l’organisation ou l’accompagnement des évènements sportifs.

    • Nouvelle organisation du centre nautique portée en partie par l’équipe des maîtres nageurs s’est traduite par l’augmentation du public. Nous avons atteint les 120 000 entrées. Développement d’un projet d’animation au sein du centre nautique (aquagym, Aqua-ciné, aqua concert, festival autour de l’eau, olympiades,…)

    • Ouverture des équipements tous les dimanches et jours fériés pour les jeunes adultes dans le cadre de pratiques encadrées non compétitives et hors fédération (pour exemple, mise à disposition du stade Auguste Delaune aux jeunes adultes du secteur, ouverture du gymnase « Le Corbusier » pour les jeunes adultes du secteur et idem pour le gymnase « Robespierre ».
    C’est environ plus de 300 jeunes qui en bénéficient

    • La Commune d’Aubervilliers s’est associée à l’Agence Nationale pour l’Education par le Sport sur une expérimentation autour des politiques d’éducation par le sport avec 8 autres villes sur 3 ans de 2011 à 2013. Cette expérimentation a permis de répondre aux problématiques repérées dans les pratiques sportives. Elle a contribuée à finaliser l’élaboration de la politique publique sportive de la ville afin de valoriser l’éducation par le sport et de construire des actions en direction des habitants. Elle a permis de mesurer l’impact des nouvelles politiques sportives, notamment en direction des publics adolescents.

    • Malgré un contexte économique la municipalité à travers ses objectifs politiques plus que jamais réaffirme sa volonté d’assurer l’égalité pour tous de maintenir une qualité de vie. Cet engagement s’est traduit notamment par le maintien et l’augmentation des subventions attribuées aux associations sportives.

    • Le développement des projets d’échanges sportifs permettant le renforcement des liens interculturels avec nos villes partenaires en voici un petit aperçu :

    - Le CMA Judo a accueilli une délégation de Iéna et de Beit Jala dans le cadre de la 40 ème coupe des samouraïs
    - Le CMA Tennis de Table a organisé plusieurs échanges avec un club de Iéna et un lcub de Wenzhou en Chine
    - L’ASJA a participé plusieurs n tournoi de foot à Inéa
    - L’équipe féminine du CMA Hand Ball a participé à 3 tournois à Constantine et Oran en Algérie.

    • Participation du service aux différentes initiatives de la ville afin de contribuer par le sport à l’animation de la vie locale (Aubercanal, fête des associations, fêtes de quartiers, Olympiades, Rallye Santé, rencontres sportives, Course Populaire,…)
    A ceci, il faut rajouter plus les nombreux événements sportifs organisés en partenariat avec les services municipaux. Ce sont les compétitions accueillies à Aubervilliers permettant de créer des événements populaires et familiaux.

    • Des Conventions de partenariat ont été élaboré avec des entreprises privées, « Urban Football » situé porte d’Aubervilliers (foot à 5) et « le Five » (foot à 5), rue Sadi carnot qui mettrons à disposition des terrains pour les écoles, collèges et les structures de loisirs mais aussi une tarification préférentielle pour le personnel de la commune.

    • Mise en place d’un projet « Sport et insertion » :
    Ce projet serait destiné aux jeunes décrocheurs ou en rupture sociale avec leur
    environnement et les institutions Le but est de permettre aux jeunes par le biais de ce
    projet retrouver confiance en eux et d’accéder à l’autonomie afin de réaliser leur
    projet professionnel. Les jeunes seront encadrés par des professionnels de la
    direction du pôle jeunesse et sports

    • Création d’un Ecole Municipale de Sports :
    En modifiant les rythmes scolaires, l’école va allonger le temps périscolaire et oblige la commune d’Aubervilliers de proposer aux enfants des activités éducatives complémentaires. Le sport aura une place déterminante dans ce projet. La municipalité va créer une école municipale des sports dans un esprit de complémentarité et de cohérence globale dans l’organisation des activités physiques et sportives sur le temps péri scolaires.
    L’objectif général du dispositif consiste donc à initier les enfants à un sport encadré de préférence par les éducateurs du service des sports ou des clubs sportifs. Ces activités permettront aux enfants selon leurs envies de rejoindre l’une des associations sportives opérant sur la commune.
    Une embauche de 15 éducateurs est prévue dans le cadre des emplois d’avenir.

    • Mise en place de Médiateur Sportif de proximité
    Les médiateurs sportifs devront aller au contact des enfants et des jeunes dans les différents secteurs de la ville afin leur proposer des animations sportives structurées sur les terrains de proximité pour créer du lien avec ce public hors structure. L’objectif est de les accompagner ou des les orienter selon leurs besoins et leurs attentes. L’action du médiateur sportif se voudra une ressource de proximité supplémentaire au public afin de leur offrir des conditions d’encadrement et d’accompagnement idéales.

    • Mise en place de consultation d’un médecin sportif au Centre Municipal de santé permettant de répondre aux nombreuses sollicitations du mouvement sportif.

    Répondre à ce message