Jeudi 13 février à l’école Robespierre, avec Pascal Beaudet

Grosse soirée pour la présentation de la liste « Vivre mieux à Aubervilliers »

samedi 15 février 2014

"Il en reste ?" demande une militante postée à l’entrée du réfectoire en remettant le programme à chaque participant. "On en avait pris quatre cents" lance Bernard Orantin, militant inoxydable du centre ville, lui tendant le dernier paquet. Pas sûr que l’estafette du PS venue prendre la température, et il faisait très chaud, ait pu repartir avec le document. Et pour cause, on n’en n’avait plus ! Mais peut-être que dans l’assistance se trouvaient d’autres curieux, car il y avait des visages que les militants n’avaient pas l’habitude de voir dans les initiatives que nous avons prises dans cette campagne.

JPEG - 116.7 ko
Une équipe de militants au service de tous (Claudette CRESPY, Christophe DESJARS, Lionel DONNET, Romain GENTNER, Marie KOUAME, Marcel MENDY, Sophie VALLY)

« L’adversaire, les politiques de droite »

"Je ne m’attendais pas à de telles critiques contre la droite" nous confiait un monsieur qui s’est présenté comme ancien électeur de Thierry Augy en 2001 et de Jacques Salvator en 2008 parce qu’il y avait "besoin de changement". Et effectivement, à travers les interventions qui se sont succédées, soit pour permettre aux candidats d’exprimer leur soutien à la démarche engagée, soit pour dénoncer les mesures gouvernementales qui rendent plus difficile la vie quotidienne des habitants, la présentation des 48 colistiers de Pascal Beaudet a apporté de nouvelles assurances pour faire le "bon choix" les 23 et 30 mars prochains : avec quel maire et avec quelle équipe les électeurs veulent affronter les enjeux posés à Aubervilliers pour la mandature 2014-2020).

JPEG - 93.8 ko
Une équipe renouvelée pour préparer l’avenir (Magali CHERET, Alice FAGARD, Marianne JOUENNE, Sofienne KAROUMI, Soizig NEDELEC, Hanna RABAH, Wassila REDOUANE, Guillaume SANON, Rouguy SIGNATE, Leila TLILI, Mourad ZORGANI)

« On sait où on va et comment on y va »

Pascal Beaudet a présenté les candidats par petits groupes, permettant de faire ressortir la cohérence de la démarche et de la construction du projet municipal. Avec une équipe diverse, rajeunie, composée de femmes et d’hommes en prise avec les réalités d’Aubervilliers, on a le sentiment que "l’équipe ne pourra pas baigner dans son jus" comme "on l’a vu au cours des dernières années", soulignait un ancien cadre communal en sortant de la réunion, rassuré en même temps par la présence d’élus d’expérience. "On a trouvé bien la présentation (sic)" poursuit sa voisine, parce "qu’on sait où on va, et comment on y va".

JPEG - 64 ko
Une équipe ancrée dans la vie associative (Salah CHIBAH, Renan FOUCRE, Danièle MARINO, Thérèse MBONDO, Josiane MILLA, Fathi TLILI, Antoine WOHLGROTH)

« Les lignes bougent »

On le pressentait déjà il y a un an, notamment avec une plus large adhésion et une place faite à la société civile dans la construction du projet, aujourd’hui on en a la confirmation. Les deux ou trois dernières semaines ont été décisives dans le changement des rapports de force politiques. On l’a vu ce jeudi soir, avec le soutien et la participation de Jean-François Monino à la démarche, la présence d’employés municipaux qui hésitaient à s’afficher jusque là, et le flottement observé dans l’équipe sortante.

JPEG - 91.5 ko
Une équipe au cœur de la vie des quartiers (Monique BITOUN, Sylvie DUCATTEAU, Nourredine KADDOURI, Sandrine LEMOINE, Maria MERCADER, Nicole PICQUART)

Alors rendez-vous dès aujourd’hui dans les quartiers, au porte-à-porte, dans les lieux publics pour continuer à expliquer et convaincre et pour faire de notre prochain rendez-vous le 13 mars à Fraternité un nouveau pas vers la victoire.

Eric Plée

JPEG - 88.7 ko
Une équipe d’expérience au service d’Aubervilliers (Meriem DERKAOUI, Laurence GRARE, Jean-François MONINO, Claudine PEJOUX, Eric PLEE, Silvère ROZENBERG, Marc RUER)

Une équipe politique pour protéger les habitants des politiques d’austérité :

JPEG - 98.4 ko
Fethi Chouder, Parti de Gauche
JPEG - 53.9 ko
Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité, député au Parlement Européen
JPEG - 89.2 ko
Jean-Jacques Karman, gauche communiste, Conseiller Général
JPEG - 79.8 ko
Anthony Daguet, PCF
JPEG - 88.5 ko
Roland Ceccotti, Ensemble

Vous retrouverez le programme et la liste dans vos boites aux lettres début mars et dès le 15 février sur les marchés, les lieux publics et auprès des militants "À l’écoute, rassemblés et déterminés pour vivre mieux à Aubervilliers".

NdMT : Ci-dessous deux photos du public.

JPEG - 124.2 ko
JPEG - 114.9 ko

67 Messages

  • Je crois qu’il faut aussi mettre en valeur celles et ceux très nombreux - ses qui ont participé au grand succès de cette soirée. Photos n. d. d.!

    Répondre à ce message

  • Belle brochette de reconversion, ou des personnes égarées cherchant désespérément une place, Mme Mila :-), Mr Monino :-),ça ne fait pas peur s’ ils sont élues de se regarder dans un miroir ?

    Ah les opportunistes, ils ne connaissent qu’un seul geste je retourne ma veste :-)

    Répondre à ce message

  • Oui hein

    pas de photos de la salle

    300 personnes
    décomposées en
    49 candidats et leur famille
    100 militants PC du 93 dont 8 d’Aubervilliers
    150 personnes qui pensaient venir a une autre réunion et qui sont maintenant comptées comme soutien du candidat communiste a l’insu de leur plein gré

    Répondre à ce message

    • Aveugles Le 16 février 2014 à 08:43, par Rabcor

      Voici donc que se mobilisent, à nouveau, les petites plumes fielleuses à l’orthographe incertaine et à la syntaxe en panique.
      Il vaudrait mieux qu’elles essaient de comprendre ce qui est en train de se passer dans la ville autour de la liste que conduit Pascal Beaudet.

      Répondre à ce message

    • C’est stupide de refuser la vérité des faits, elle finit toujours par s’imposer. Et "je déteste les cocos" en sera pour ses frais. Pour autant mes amis qui gérez les mises en ligne, pourquoi ne montrez-vous pas les photos de l’assistance puisque vous les avez ? Moi j’en ai qui se suffisent à elles même pour établir la réalité du succès de cette soirée mais je ne peux pas les mettre en ligne.

      Répondre à ce message

      • Les malheurs de Denis Le 17 février 2014 à 00:33, par Denis Raffin, maitre toilier

        Je viens de mettre en ligne deux photos de l’assistance.

        En réalité, j’ai toujours énormément de mal à faire des photos correctes dans cette salle qui, disons-le, n’est pas très bien éclairée. J’avais une photo correcte que j’ai mise de côté pour la publier et ... par une erreur de manipulation, je l’ai ... supprimée de mon disque dur ! Et du coup, j’ai oublié de publier une photo d’ensemble.

        J’ai été en chercher deux autres à peu près correctes. En espérant que ça vous satisfera.

        Denis

        Répondre à ce message

        • Les malheurs de Denis Le 17 février 2014 à 08:49, par Le comte de Segur

          Merci, nous avons un maître toilier irremplaçable !

          Répondre à ce message

        • On peut retourner sa veste mais il ne faut pas le dire Le 17 février 2014 à 11:09, par Effaçons !

          Visiblement on ne doit pas dire que JF Monino et JJ Karman étaient des adversaires de classe lors de la cantonale de 2008 , l’un traitait l’autre de "social traître", maintenant ils sont sur la même liste.

          Visiblement on ne doit pas écrire que JJK disait que Jack Ralite était un "stalinien" aux municipales de 2001 , chut il ne faut pas désespérer le peuple de "la gauche" de la gauche d’autant qu’entre Mélenchon et Laurent, ce n’est pas le grand amour.

          Silence dans les rangs : faisons semblant d’être unis, mais vous savez que vos divergences réapparaîtront toujours, elles sont inscrites dans votre histoire.

          Répondre à ce message

  • Sérieusement, est-ce que quelqu’un a réussi à lire le programme de Pascal Beaudet et du Parti Communiste pour Aubervilliers ? C’est vraiment indigeste, une succession désarticulée de lieux communs (le commerce de proximité c’est important, il faut plus de moyen pour la sécurité, l faut plus d’équipements publics et il faut augmenter les moyens pour tout, mais il faut en même temps baisser les impôts, il ne faut pas recourrir aux ressources du secteur privé, il ne faut pas innover, etc.) sans jamais la moindre proposition réellement précise, la moindre piste pour y parvenir. Aucun chiffre, aucune localisation géographique, on est constamment dans la généralité, derrière laquelle se cache en réalité l’impuissance publique d’ores et déjà actée et programmée. Les "30 engagements" en fin de document sont de ce point de vue consternants : après la longue logorhée truffée de déclarations de principe sans aucune originalité ni perspective de mise en oeuvre opérationnelle, une doube page est sensée synthétiser des propositions phares... qui ne sont à nouveau que des voeux pieux, non chiffrés, non localisés, sans calendrier.

    Pour compenser l’inaction programmée, on ne propose au fond dans ce document qu’une chose : l’écoute, une sorte de thérapie de groupe géante, dont on saisit mal l’objectif, sinon la démagogie et un prétexte pour bloquer tous les projets de développement d’Aubervilliers initiés et portés par Jacques Salvator et son équipe. Mais dans quel but ? Que va devenir Aubervilliers ? Où irait-on avec un tel état d’esprit, sinon dans le mur ?

    Les communistes sont très confiants dans leurs chances de victoire, cette étrange perception vient sans doute du fait de ne se parler qu’entre eux, de ne pas regarder la société telle qu’elle est aujourd’hui, et de s’abreuver de documents visuels où Pascal Beaudet usurpe la place de Maire (au passage, soulignons combien il est élégant de s’installer déjà dans le fauteuil de Jacques Salvator alors que celui-ci est temporairement hospitalisé : c’est vraiment la grande classe !).

    Les communistes d’Aubervilliers pensent qu’en dénigrant constamment la municipalité et son Maire, qu’en menant des campagnes de pourrissement en surfant sur les mécontentements, en surfant sur les souffrances sociales causées par la crise, ils vont réussir à rassembler. Ils espèrent que tous les mécontents vont se tourner vers Pascal Beaudet et sa coallition hétéroclyte de dynosaures et de mercenaires. Ils se trompent. Ils n’ont pas compris que, quoique chacun pense du Maire, de son équipe et de son action, une chose est sûre : à la fin, le retour en arrière, une majorité de citoyens n’en voudra pas.

    Répondre à ce message

    • Ne pas recourir aux ressources du privé... Bien sûr qu’il faut recourir aux ressources du privé, mais il y a une différence entre recourir aux ressources du privé et engraisser le privé par des PPP, ce qui met des écoles (comme à aubervilliers) au double en prix de revient que si’il avait été effectué en maitrise d’oeuvre public.

      Répondre à ce message

      • L’un des principaux artisans du recours au partenariat public-privé à Aubervilliers s’appelle Jean-François Monino. Après avoir voté publiquement pour la liste de Salvator pour mars prochain, il a subitement changé de position quand ses potes écolos ne l’ont pas mis en position éligible sur leur liste.

        Homme de convictions à géométrie variable, il a rejoint la sirène Karman-Beaudet (cun corps d’homme de gauche collé à une queue de poisson).

        Il défend maintenant l’exact contraire de ce q’il a défendu pendant six ans. A telo point qu’il était surnommé "le bon élève" au sein du Conseil municipal.

        C’est bientôt son anniversaire. Une idée de cadeau ? Les ouvres complètes d’Eric Besson, ce conseiller socialiste qui avait rejoint Sarkozy en plein coeur des élections présidentielles.

        Répondre à ce message

    • C’est l’avis d’un lecteur presbyte sans lunettes doué d’une solide mauvaise foi. S’élever à ce niveau de mal-comprenant (et sans perche !) est un art.
      Bientôt chef d’escadrille ?

      Répondre à ce message

    • bonjour

      juste pour dire que le plus contesnant c est l attitude des ps concernant le maire, vous l avez deja enterre et vous vous disputez actuellment sa succession sur la place publique arretez donc de parler de beaudet en ces termes
      votre liste q isest fait a partir de mecs ce cites et de ler langage de cites sur le lit d un mec qui n a plus ses moyens

      un peu de dignite chers socialistes arreter s i lvous plait il faut alller en mairie tout le monde pârle des militants et des els ps

      Répondre à ce message

      • Moi, je crois ce que je vois. Et ce que je vois, c’est que depuis que le Maire (le vrai, celui qui a été élu démocratiquement par les habitants, Jacques Salvator) a annoncé qu’il serait absent quelques temps pour des raisons de santé, Monsieur Beaudet s’est empressé de placarder partout dans la ville de grandes affiches à sa propre effigie en se présentant comme notre Maire, dans une véritable imposture. Le procédé est vraiment indigne.

        Ce que je vois aussi, c’est que sur son document intitulé "le programme", il met en première page une grande photo de lui-même dans une posture surprenante, comme s’il était en train de mettre le costume du Maire, serrant le noeud de cravate, sur le mode : "le Maire est à l’hôpital, je me prépare pour le remplacer". C’est profondément indécent. Gare au retour de bambou quand le Maire élu Jacques Salvator va remettre de l’ordre dans tout ça, et remettre chacun à sa place.

        Avant cela, espérons que Monsieur Beaudet aura un sursaut de dignité et pensera à présenter ses excuses à Monsieur Salvator pour ce comportement lamentable de parvenu arriviste.

        Répondre à ce message

        • Ouh la ! Vous pensez vraiment ce que vous écrivez ? Ça sent la théorie conspirationniste. Vous pourriez même nous accuser d’avoir rendu M. Salvator malade tant que vous y êtes. Soyons sérieux.

          Juste pour préciser. Les grandes affiches ont été tirées il y a bien longtemps (novembre 2013 si je ne m’abuse), c’est à dire avant l’annonce de la maladie de M. Salvator. Quant à la photo, elle fait partie des photos prises en début de campagne. Vous y voyez ce que vous voulez : nous l’avons choisi ... parce qu’elle est belle, tout simplement. Passons.

          Vous semblez découvrir que Pascal Beaudet et ceux qui l’entourent (PCF, PG, Ensemble, etc.) souhaitent reconquérir la mairie et vous vous offusquez de leur indécence compte-tenu de la maladie de M. Salvator. Sauf que cette ambition date ... de 2008 ! Et qu’ils ne l’ont jamais caché.

          Nous l’avons déjà fait et nous le referons : nous souhaitons à M. Salvator tous nos vœux de rétablissement.

          Répondre à ce message

          • Décidément on apprend beaucoup de choses sur ce site. Les masques tombent. C’est donc bien l’ambition personnelle qui meut Monsieur Beaudet dans cette élection. Ceux qui pensaient que sa candidature reposait sur une analyse politique, une vision d’avenir pour Aubervilliers, des divergences de fond avec le Maire Jacques Salvator, en seront pour leurs frais. Il s’agit donc juste d’une démarche revancharde résultant d’une défaite infligée par les électeurs en 2008 qui n’est toujours pas acceptée et digérée. Toutes ces sorties sur l’urbanisme, sur la fiscalité, etc., n’étaient donc que des postures politiciennes qui ne s’expliquent finalement que par des histoires de frustrations personnelles. Quel sens de l’intérêt public !

            Cela permet de mieux comprendre pourquoi le PCF n’a pas vraiment de programme pour Aubervilliers, et pourquoi il a refusé toutes les mains tendues par Jacques Salvator, pourtant prêt à bâtir un large rassemblement de toute la gauche et des forces de progrès dans l’intérêt supérieur d’Aubervilliers. Cela permet de mieux comprendre aussi pourquoi le PCF d’Aubervilliers semble maintenant être prêt à tout, y compris à se flanquer des frères ennemis Jean-Jacques Karman et Jean-François Monino, sans parler des autres mercenaires débauchés deci-delà. C’est quand même regrettable pour le niveau du débat public, et ceux qui se faisaient une autre idée de Monsieur Beaudet sont forcément déçus en ce moment. Mais il n’est peut-être pas trop tard pour se ressaisir.

            Quant à la fameuse affiche en forme d’imposture "Pascal Beaudet, votre Maire", sans autre slogan ni projet pour Aubervilliers, elle a peut-être été réalisée avant l’annonce de l’absence temporaire du Maire pour raison de santé. Ca ne veut pas dire qu’on ne pouvait pas en changer, il faut aussi savoir tenir compte des circonstances. Il n’était en tout cas pas nécessaire de la coller aussi ardemment sur toute la ville pendant l’hospitalisation du vrai Maire, celui qui est élu et occupe réellement la fonction. Ce n’était donc pas seulement malhonnête de vouloir semer la confusion et tromper les habitants sur l’identité du Maire, c’était aussi particulièrement indélicat dans le contexte. Mais ce sont les électeurs qui jugeront, et nul doute qu’ils seront sévères à l’égard de ceux qui cherchent à les duper aussi grossièrement, et qui en plus font preuve de si peu d’égards pour celui qui a été démocratiquement choisi pour les représenter en tant que Maire d’Aubervilliers, Jacques Salvator.

            Répondre à ce message

            • Indécence, vulgarité, impudence sont les seuls arguments de saint thomas. Enfoiré lui irait mieux, lui qui est pret á tout, quite á utiliser les arguments les plus dégeulasses pour arriver á ses fins : masquer le vide de la campagne socialiste.

              Répondre à ce message

              • "Enfoiré" ? Les lecteurs apprécieront le niveau du débat proposé. Relisez donc mon propos, vous verrez qu’il n’y a là rien d’injurieux, juste une analyse des faits plutôt objective. Cela dit, je vous pardonne votre grossiereté : on peut comprendre que cela vous agace de devoir reconnaître la vacuité de votre programme et le fait que la liste telle qu’elle se présente autour de Pascal Beaudet s’apparente à un rassemblement de circonstance sans aucune cohérence.

                Avec ces quelques extremistes marxistes-léninistes déconnectés de la réalité et ces nombreux mercenaires réunis par le seul appât du gain, désapointés qu’ils sont, à l’instar des quelques ex-troisièmes couteaux socialistes que vous avez récupéré et de l’ex-vert Jean-François Monino, d’avoir été recalés et écartés de la liste de Jacques Salvator, les électeurs sincèrement de gauche comprendront que le meilleur service que l’on peut rendre à Monsieur Beaudet est de lui éviter de se retrouver en situation d’avoir gouverner quoi que ce soit avec une telle "équipe".

                Répondre à ce message

                • @thomas
                  Rien d’injurieux dans votre post ?
                  Citation : "quelques extremistes marxistes-léninistes déconnectés de la réalité ...
                  nombreux mercenaires réunis par le seul appât du gain...
                  quelques ex-troisièmes couteaux socialistes"

                  S’il ne s’agit là que de votre vocabulaire habituel, le mot "enfoiré" ne devrait pas vous heurter, si ?

                  Répondre à ce message

                  • Non Monsieur, il n’y a rien d’injurieux dans mon propos. On a quand même le droit de désigner les choses par leur nom, n’est-ce pas ? Vous n’allez pas me faire un procès stalinien, j’espère ?

                    Alors, un peu de Larousse :

                    Extrémisme : "Comportement politique qui consiste à défendre les positions les plus radicales".

                    Le PCOF, qui soutient la liste et le programme de Pascal Beaudet et prône le marxisme Léninisme le plus pur et dur en dénonçant le "révisionnisme" du PCF, n’est-il pas extrémiste ? S’il ne l’est pas, qui peut bien l’être ?

                    Mercenaire : "Qui ne travaille que pour un salaire, qui est inspiré par le profit ; Soldat qui sert pour de l’argent un gouvernement étranger."

                    Jean-François Monino, qui après avoir voté sans moufter pendant 6 ans tout ce que Jacques Salvator a proposé, qui bataillait encore il y a quelques semaines en conseil municipal contre Jean-Jacques Karman, qui depuis 2008 a toujours été le premier à véhiculer un discours anticommuniste primaire et à s’opposer à toute forme d’alliance avec le PCF, et change aujourd’hui soudainement de camp parce qu’il n’est pas content de sa position personnelle sur la liste de son parti Europe-Ecologie-Les Verts, n’est-il pas un mercenaire ? Dans ce cas, pourquoi a t-il demandé, et obtenu, un engagement écrit lui garantissant ses futurs émoluments en cas de victoire de Pascal Beaudet ?

                    Si vous êtes conséquent, il faudrait que vous demandiez à Larousse de retirer les mots "extremiste" et "mercenaire" du dictionnaire. Vous devriez même les attaquer en justice pour injures.

                    Quant aux "ex-troisièmes couteaux socialistes", le moins qu’on puisse dire, en essayant de ne pas être blessant, est que vous n’avez pas récupéré l’élite militante et politique du PS. J’espère que vous ne les avez pas payé trop cher, car en l’occurence le mot "soldat" n’est même pas approprié... D’ailleurs aucune de ces "recrues" n’a jamais occupé la moindre fonction significative ni eu la moindre audience au sein de la section locale du PS, qui compte des centaines d’adhérents, et où ils sont des inconnus notoires.

                    Bon courage à vous pour la suite.

                    Répondre à ce message

                    • Même si je ne partage pas les conclusions de Saint-Thomas, il faut reconnaître que le ralliement de Jean-François Monino à Pascal Beaudet ne donne pas une image flamboyante de la politique.
                      Pendant six ans, nous n’avons cessé de combattre Monino qui incarnait dans l’équipe PS-Ecolo la partie la plus anticommuniste de la coalition socilae-libérale.

                      Tout le monde a encore en mémoire la campagne au ras des pâquerettes qu’il a mené contre notre camarade Jean-Jacques Karman dans le secteur 4 Chemins-Villette.

                      Son ralliement de dernière minute ne se fait pas sur des bases politiques mais uniquement parce qu’il a été mis en minorité dans son orga et qu’il a négocié sa participation sur la liste Front de Gauche contre l’assurance d’être nommé maire-adjoint et des indemnités qui lui éviteront le passage par Pôle Emploi.

                      Je crois que ces pratiques sont à l’opposé de la manière novatrice que le Front de Gauche met en avant dans ses propositions.

                      Répondre à ce message

                    • Où l’on découvre qu’un militant écolo qui figure sur une liste PS est un bon élu et un "mercenaire" quand il choisit de rompre avec la politique gouvernementale antisociale et antiécologiste...
                      Ou l’on découvre qu’un militants de base ps devient un "troisième couteau" quand il refuse une politique nationale et locale qui soutient le medef...
                      Où l’on découvre qu’un militant d’un parti marginal mais respectable est un vilain rouge extrémiste parce qu’il refuse le moindre compromis avec le système qui appauvrit les salariés et finance les spéculations des banques...
                      Où l’on découvre que "la section locale du PS, compte des centaines d’adhérents" dont à peine une centaine on participé au vote interne pour la désignation de la liste ps, se divisant en deux exacte moitié pour et contre.

                      Vous prenez les gens pour des imbéciles ?

                      Répondre à ce message

                • Saint enfoiré n’a toujours rien á dire sur le programme des socialistes. Ni d’ailleurs sur celui de Pascal.. Ni d’ailleur sur rien.... Mais comme notre site est le seul qui fonctionne sur Auber, c’est celui là qu’il utilise. Peut être qu’il ne peut pas dire ses conneries sur le site du ps.

                  Répondre à ce message

            • En plus, elle doit bien marcher cette affiche pour qu’on en parle tant que ça.

              Répondre à ce message

            • Des électeurs de droite choisiront-ils encore une fois au second tour Jacques Salvator en 2014... Je demande à voir !!!!

              Répondre à ce message

              • Les électeurs de droite d’Aubervilliers ne sont pas fous. Ils ne voteraont pas pour la liste de Salvator au deuxième tour. Ils se reporteront massivement sur la liste Beaudet dès qu’ils s’apercevront qu’elle comporte les vaillants militants du parti communiste pro-albanais, le PCOF (parti communiste des Ouvriers de France) qui se prononcent contre la dégénérescence révisionniste du pcf et pour l’instauration de la dictature du prolétariat. Ils font sur ce point alliance avec la Gauche communiste de Karman qui défend elle aussi le recours à la dicatature du prolértariat et prône également la constitution d’un 5eme Internationale avec les cendres refroidies de Hugo Chavez et des mollahs éclairés iraniens.

                Répondre à ce message

                • question Le 19 février 2014 à 10:23

                  Qu’est ce qui fait que les groupies du maire sortant "s’expriment" 100 fois plus plus ici que sur le site de leur section ps qui reste désespérément vide ?
                  Le goût de la liberté ? Une crise d’ado troll ?
                  Quoi qu’il en soit, une fois passée l’ivresse de l’expression libre, tentez de passer un cran au-dessus : le débat sans insulte, l’échange politique voire l’exposé d’idées, voire la défense de l’œuvre immense du grand leader de gauche qu’est FH.
                  Allez, un effort.

                  Répondre à ce message

                  • question Le 19 février 2014 à 10:32, par repentance

                    Electeur de centre-droit, j’ai voté Salvator au deuxième tour en 2008 mais je penche de plus en plus pour un soutien à Beaudet pour le deuxième tour de 2014. C’est le ralliement de Jean-François Monino qui m’a ouvert les yeux.
                    Ce dirigeant écologiste a voté 10% des projets socialistes pendant 6 ans, il a défendu la ligne Salvator sans états d’âme et un mois avant le scruton, mis en minorité dans osn groupe des Verts, il tourne casaque en espérant sauver son fauteuil de maire-adjoint.

                    Le centre-droit d’Aubervilliers place ses espoirs dans les capacités de Monino à aller encore plus loin dans l’art du retournement artistique.

                    Il peut nous surprendre et incarner bientôt la relève sarkozyste sur la ville. Encore un effort Monino pour devenir réactionnaire, tu es sur la bonne voie.

                    Ne nous déçoit pas.

                    Répondre à ce message

                    • question Le 19 février 2014 à 10:36, par repenti

                      Electeur de centre-droit n’a pas l’air bien informé : JF Monino n’a pas voté 10% des projets du PS d’Auber mais bien 100%.
                      Et il n’a rien renié de ses engagements puisque Beaudet, lui aussi a voté 100% des projets de Salvator !

                      Répondre à ce message

        • Grosse soirée pour la présentation de la liste « Vivre mieux à Aubervilliers » Le 18 février 2014 à 09:17, par le concombre masqué

          Merci Saint-Thomas de ne pas mêler l’état de santé de Jacques Salvator dans vos propos ; un peu de respect et de dignité !

          Répondre à ce message

        • Utiliser le pseudo de Saint Thomas ne suffit pas à cacher l’indécence de vos propos. Utiliser la maladie de Jacques Salvator, de qui manifestement vous vous présentez comme proche, comme argument de campagne est insultant pour tous les malades.
          Nous savions que vous étiez prets à tout dans cette campagne, mais á ce point....
          J’espère que Jacques Salvatore se rétablisse rapidement pour remettre un peu de dignité dans la campagne que vous menez.

          Répondre à ce message

          • Bernés Le 19 février 2014 à 11:32, par Fabio

            Moi je pense surtout aux jeunes du Parti de gauche , militer 6 ans contre Salvator et son équipe dont Monino en espérant légitimement être valorisés sur une liste communiste et voir débarquer le gars qui incarnait tout ce qu’il ont combattu et qui leur passe devant par des manœuvres de Beaudesperant et Jurassikarman.... Ça doit énerver ... Pour ça qu’on ne voit que des anciens militants coco tracter , les jeunes ont été bernés

            Répondre à ce message

            • Bernés Le 19 février 2014 à 11:59

              Fabio, sauf que les militants du PG ont, comme les différentes composantes du Front de gauche, validé la liste en pleine connaissance de cause. C’est curieux cette façon que tu as de toujours placer tes idées dans la tête des autres et de parler à leur place.

              Répondre à ce message

  • C’est avec ce groupe de jeune que vous comptez gagnez cette election ?
    Heureusement que vous avez ce jeune des cantonales qui vous a donnez un large score sur robespierre et qui est entrain de rassembler le maximum de voie pour Pascal Beaudet dans le plus grand des secrets et qui etait absent a cette soiree !!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Lancement réussi pour Salvator Le 25 février 2014 à 09:15, par Top Hinembourg

    Très gros succès de la soirée du PS

    Ce jeudi 20 février, le petit réfectoire de l’école Joliot Curie s’est révélé bien étroit pour accueillir le lancement de la liste de Jacques Salvator à l’occasion des prochaines municipales. Les 84 chaises ont été prises d’assaut, et on comptait au moins autant de participants qui ont du rester debout.

    Attention fort appréciée, le barnum monté dans la cour par les militants, a permis à ceux qui trouvaient le temps un peu long de se dégourdir les jambes, rappelant l’ambiance conseil municipal qui donne régulièrement l’occasion au public de voir les élus déambuler dans les couloirs, et pas seulement pour des problèmes de prostate.

    Une liste resserrée autour des valeurs sures

    « Il fallait absolument éviter l’effet place Maidan* » nous glisse l’un des organisateurs en aparté, faisant allusion à ce que d’aucun ont pu raconter sur le vote très contesté des militants socialistes pour leurs représentants et qui aurait provoqué des dégâts collatéraux par l’élimination d’élus considérés comme peu fiables. C’est donc une image qui se voulait sérieuse qui nous a été renvoyée tout au long de cette soirée animée de main de maître par « Julien » qui n’a connu qu’une fausse note par l’intervention inopinée des squatteurs du square des roses. Cet épisode a montré la combativité restée intacte de Jacques Salvator qui a gratifié l’assistance d’un énième pétage de plomb, ce qui est plutôt conforme à son image. Et quoi qu’il arrive, il sait pouvoir compter sur une équipe compétente, soudée et solidaire.

    Le monde de la culture sait qu’il peut compter sur le soutien sans faille d’ Abderrahim Hafidi toujours aussi éloquent et efficace qui a parfaitement démontré la nécessité de poursuivre le travail engagé depuis 2008. Les professeurs et usagers du conservatoire, la direction du théâtre, les cultureux en général peuvent être rassurés.

    De même, le monde de l’éducation sait pouvoir compter sur la qualité du dialogue établie par Daniel Garnier, absent ce soir, donné un temps non partant dans la nouvelle équipe, mais dont la poursuite du travail mené sur les rythmes scolaires s’avère indispensable.

    Enfin, on se réjouit de voir l’actuel secrétaire de section du parti socialiste et adjoint chargé de l’urbanisme, Jean-Yves Vanier, que certains mauvais esprits ont affublé du surnom bétonneur, expliquer que désormais les espaces verts seraient la priorité. On peut s’en convaincre par l’installation des 6 ruches à abeilles avenue de la République ; la municipalité n’a pas attendu un deuxième mandat avant de réaliser cette opération décisive pour la qualité de l’environnement dans notre ville.

    L’opération siphonage chez les verts reste à digérer}

    On sait dans les cités que quand on aspire l’essence d’un réservoir de mobylette pour la récupérer, il ne faut pas aspirer trop fort au risque de se retrouver avec du Monino dans la gorge, et de ce point de vue, l’opération semble avoir modérément réussi. Par contre, les verts historiques sont restés en bas dans le tuyau, au profit de ceux qui incarnent le renouveau d’Aubervilliers dont le responsable a gratifié l’assistance de remarquables considérations sur le développement durable. Que les spectateurs n’y aient pas constaté de propositions en phase avec la réalité locale n’est pas fondamental et n’a pas juré vu la tonalité générale de la réunion.

    Et comme les propos de Claire Vigeant, ex-modem n’ont pas spécialement marqué les spectateurs que nous avons interrogés, on a pu en conclure qu’une grande urbanité a présidé à l’ambiance de cette assemblée.

    Quant aux projets et à leur financement, la question a été posée par une dame connue dans le quartier Firmin Gémier. C’est d’ailleurs l’une des rares personnes que nous ayons reconnues, mis à part les élus sortants.

    On y a senti une image plutôt aseptisée de la ville, quasiment aucun employé communal, mais quelques représentants des minorités visibles. Bien évidemment, le maire a indiqué que l’augmentation des impôts locaux ne serait pas forcément nécessaire. Il est vrai que pour quelqu’un qui a réalisé la prouesse de les augmenter de 32% en 6 ans, tout en augmentant autant l’endettement de la collectivité, le propos s’est révélé des plus rassurants.

    Top Hinnembourg

    *La place Maidan est la place centrale de Kiev sur laquelle se déroulent de violents affrontements. Je n’avais pas fait le rapprochement avant qu’un ex PS m’indique qu’il s’agissait d’humour socialiste.

    P.S. j’oubliais de préciser que nous avons pu avoir des réponses à des questions aussi fondamentales que celle de savoir s’il y aurait une spécialité pharmacie ou pas sur le campus Condorcet.

    Répondre à ce message

    • Lancement réussi pour Salvator Le 25 février 2014 à 11:15, par pomme

      Quand on se présente aux élections et qu’on a l’honneur d’être élu par ses concitoyens, on leur doit un minimum de respect.

      Personne ne s’acharne sur Jean_François Monino, mais il a été élu en bonne place en 2008 sur la liste de Salvator.
      Il a défendu tous les projets du maire. Il a voté toutes les délibérations, à 100%.

      Il y a deux mois, il a voté avec ses amis écologistes pour l’alliance avec Salvator en vue de mars 2014.

      Deux heures plus tard, d’autres candidats Verts lui ont été préférés.

      Par dépit, il a décidé de rejoindre la liste Beaudet-Karman où on lui réservait un poste d’adjoint.

      Maintenant, il explique qu’il a quitté Salvator pour protester contre la politique nationale du PS menée par François Hollande !

      Ce n’est pas très sérieux et beaucoup de gens jugent sévèrement ce qui apparaît, non pas comme une position politique sincère, mais comme un moyen de conserver sa place.

      Jean-François Monino n’a pas réagi à l’article du Parisien qui expliquait tout cela et ceux qui ont voté pour lui en 2008 ont le sentiment d’avoir été floués.

      Répondre à ce message

    • Flop inembourg Le 25 février 2014 à 16:47, par bol hé satan !

      Passer autant de temps pour écrire autant d’âneries , j’avoue que j’ai du mal a suivre les cocos parfois....

      Répondre à ce message

  • Dans son nouvel article présent sur son blog, Jean-Jacques Karman agite une nouvelle fois le chiffon rouge du dérapage à droite de Jacques Salvator.

    Sa "révélation du jour" ? La présence sur la liste PS-Radicaux,-Ecologistes de Calire Vigean qui s’était présentée aux cantonales sous l’étiquette MODEM.

    Jean-Jacques Karman doit ignore qu’une partie du MODEM a rejoint les listes d4anne Hidalgo, à Paris, et que cela n’empêche pas les communsites parisiens de dormir et de continuer à faire la campagne de la liste d’union ouverte aux centristes. Pareil à Lille et dans quelques centaines de villes de France.

    S’il quittait ses oeillères, JJKK pourrait s’apercevoir qu’une partie non négligeable du MODEM n’accepte pas le ralliement de François Bayrou à l’UMP et que ces militants se retrouvent dans les propositions locales avancées par des personnes comme Martine Aubry, Anne Hidalgo ou Jacques Salvator.

    Ce dernier a accepté de leur ouvrir sa liste au titre de personnalités et non en tant que représentants d’une organisation politique.

    Il est vrai que cela tranche particulièrement avec la formation de la liste Karman-Beaudet qui accueille en tant que tel le Parti Communiste des Ouvriers de France, dernier vestige stalinien français qui revendique, avec la Gauche Communiste de JJK, l’instauration de la dictature du prolétariat.

    Répondre à ce message

    • A Aubervilliers la droitsiation est aussi en marche Le 28 février 2014 à 10:47, par Léna

      Je dois dire ma grande surprise d’avoir vu que Mme Vigeant figurait en très bonne place sur la liste pitotée par J. Salvator.
      Rappelons-nous qu’en 2008 M. Salvator faisait campagne sur le thème "Changer à gauche" (il y eut même une chanson composée sous cet intitulé et longuement répétée post la campagne).

      Mme Vigeant affiche un anti communisme de bon aloi. Elle a été (est) une dirigeante du Modem et la voilà recyclée sur la liste Salvator.

      La présence en 3e position de M. Hakim Rachedi me surprend aussi. Des amis, sympathisants verts dégoûtés, me disent que proche collaborateur du maire de Sevran il a organisé l’opération d’entrisme peu reluisante dans le groupe de Verts d’Aubervilliers.

      Quant au retour de Bâ Coulibaly (qui fut suppléante de l’ex député d’Aubervilliers D. Goldberg) c’est une vraie surprise : elle avait disparu du paysage politique local depuis six ans.

      Marquée par une ouverture à droite, sociologiquement caractérisée par des candidatures au mieux petites-bourgeoises, la liste Salvator est une liste hollandaise. Elle ne saurait porter les espoirs populaires.

      Répondre à ce message

      • A Aubervilliers la droitsiation est aussi en marche Le 28 février 2014 à 11:04, par clarté

        La liste du maire sortant, Jacques Salvator, s’affiche dans la clarté, ce qui n’est pas le cas du tandem Karman-Beaudet.
        Sur le programme de l’ex-maire remercié en 2008 on ne sait pas qui va être maire-adjoint, c’est volontairement que l’ordre des candidats n’est pas donné. On se dispute encore pour savoir si Karman figurera en troisième position, alors que nombre de militants communistes avaient essayé de faire en sorte qu’il ne se représente pas, vu son âge canonique, sa baisse de tonus, et le bruit de casseroles politiques qui l’accompagne.

        Quant à l’argument d’anticommunisme opposé à Claire Vigeant, c’est se moquer de la tête de l’électeur.
        L’un des éléments les plus incontestablement anticommunistes de l’ équipe municipale actuelle n’est autre que Jean-François Monino qui a rejoint, par l’odeur de la place alléché, la liste Karman-Beaudet.
        Que les sceptiques regardent la video qu’il avait publié en 2008, et qu’ils relisent ses articles de l’époque et les qualificatifs qu’il employait contre JJK et le gendre de Ralite !

        Répondre à ce message

        • A Aubervilliers la droitsiation est aussi en marche Le 28 février 2014 à 11:23, par Greenpicture

          Pas besoin de regarder une vidéo de 2008

          il suffit de regarder cette photo du 13 décembre 2013

          http://wp.me/a4aUXj-77

          c’était il y a 3 mois et Monino soutenait Salvator Urbi et Orbi

          Mr Beaudet a su parler depuis a son portefeuille et l’a convaincu en euros sonnants et trébuchants

          Répondre à ce message

          • A Aubervilliers la droitsiation est aussi en marche Le 28 février 2014 à 12:41, par incredible

            C’est assez difficile à croire quand on estimait quelqu’un, mais je suis allé vérifier sur le site de Salvator pour voir si la photo de Monino en soutien à la candidature pour 2014 était bien du 13 décembre 2013.

            C’est malheureusement la stricte vérité. JF Monino s’était alors mis en position pour être sur la liste Salvator dont il a défendu la politique locale pendant 6 ans, toujours en pointe, surtout lors des Conseils municipaux.

            Et il a lâché l’affaire quand ses amis des Verts l’ont mis en minorité dans sa propre organisation.

            Par dépit, et pour retrouver un siège et ce qui va avec, il est allé négocier un ralliement basé uniquement sur l’intérêt avec Karman et Beaudet.

            C’est ce genre de pratiques qui éloigne les gens de la politique, quand on leur montre que l’intérêt particulier des candidats passe devant l’intérêt des citoyens. Que Beaudet se soit montré capable d’accepter ça montre vraiment qui il est. Un type prêt à tout pour reprendre le fauteuil de beau-papa.

            Répondre à ce message

            • A Aubervilliers la droitsiation est aussi en marche Le 28 février 2014 à 13:22, par MARILU

              C’est quoi cette embrouille, vraiment cela ne m’étonne pas que certaines personnes ne veuillent plus aller voter

              Répondre à ce message

              • A Aubervilliers la droitsiation est aussi en marche Le 28 février 2014 à 13:38, par The Voice

                Un peu de douceur dans un monde de brutes :

                Et chante, chante
                Mon petit Monino
                Tu peux chanter tant que tu veux
                On ne te prend plus au sérieux...

                Répondre à ce message

                • Ode aux trolls Le 28 février 2014 à 14:11, par Ludwig Fermtag

                  On voit que la campagne "politicarde" est lancée. Curieuse conception de la démocratie et de l’expression qui consiste à envoyer des "trolls" faux-cialistes tenter de pourrir le site de ceux qui leur déplaisent !
                  Chers contempteurs socialistes, si ce n’est Monino qui va et vient, c’est Beaudet qui vous agace et Karman qui vous irrite. Le tout avec un vocabulaire qui se veut moqueur et blessant mais n’est que petites pensées de petites gens.

                  Du temps ou Monimo acceptait la loi de votre majorité, c’était votre ami et vous étiez tous un peu écolo, malgré ce fichu aéroport de Nantes, la prolongation de vie des centrales nucléaires, l’enterrement de la transition écologique et les gaz de schiste de Montebourg.
                  Que Monino change de position devant les errements du ps et pour retrouver de l’espace, le voilà maudit...
                  Quand Pascal Beaudet était maire, vous votiez toutes les questions qu’il proposait au conseil municipal et 7 ou 8 d’entre vous étaient même de proches adjoints. Le voilà aujourd’hui en position de vous battre, peut être, et il devient le sans grade, celui qui n’a rien fait, etc. Sur ce point, le mensonge est limpide...
                  Quant à JJK, il a trop la nuque raide sur ses positions (que je ne partage pas) pour que vous puissiez admettre qu’il eu un jour quelque qualité que ce soit... vous qui avez l’échine souple, qui êtes tant habitués au fil des années à glisser, changer de pied, modifier le cap, partir de gauche pour passer social-démocrate ou social libéral.
                  On en connait qui, issus du Psu, sont passés chez Rocard pour dérailler chez DSK avant d’épouser le Modem et d’accepter de financer les banques autrefois déclarées adversaires.

                  Je suis là trop sérieux, abrégeons : donneurs de leçons, coureurs en biais, m’a-tu-vu, chantres du progrès social à reculons, amis du medef, mous de la résolution, princes du coup de menton dans le vide... lâchez nous.

                  Répondre à ce message

                  • Ode aux trolls Le 28 février 2014 à 15:52, par cocolover

                    @ludwig fermtag

                    pauvre chat, on t’a effarouché en révélant que Beaudet avait attiré monino en espèces sonnantes et trébuchantes ?!?
                    lui (monino) qui rentrait dans jurassikarman a chaque conseil municipal en le traitant de tous les noms, avec quoi d’autre Beaudet a-t-il bien pu l’attirer ?

                    comment pouvez vous allez devant la population en affirmant que
                    monino vous soutient alors qu’il a été votre pire opposant pendant 6 ans

                    alors ludwigchou tu peux continuer a pleurnicher mais il faudrait peut être commencer a assumer les âneries de ton candidat

                    Répondre à ce message

                    • Débandade ? Le 28 février 2014 à 16:07, par Lux

                      A lire la succession de "messages" installés dans la répétition infinie des mêmes choses, on se dit qu’il y a des socialistes qui n’ont vraiment rien à faire.

                      Ils feraient mieux de s’occuper à promouvoir les idées du contrat d’engagement de la liste de M. Salvator.

                      Je dis ça comme ça mais ce que j’entends autour de moi me donne fortement à penser que la situation de la municipamlité sortante n’est vraiment pas bonne.

                      Répondre à ce message

                      • Mascarade Le 28 février 2014 à 16:59, par cocolover

                        @lux

                        ah bon ? Parce que jurassikarman défends le projet de beaudet ?

                        sur son blog ... Rien
                        il participe même aux café débats de Jacques salvator

                        c’est vrai qu’il ne porte pas beaudet dans son cœur et réciproquement ....

                        Répondre à ce message

                        • Merci Le 28 février 2014 à 18:18, par Lux

                          Merci beaucoup pour cette remarquable analyse.

                          Répondre à ce message

                          • Merci Le 28 février 2014 à 18:26, par cocolover

                            De rien, je t’attends sur le fonds si tu veux , mais on voit pas beaucoup de fond chez les partisans de Beaudet

                            Répondre à ce message

                  • Ode aux trolls Le 28 février 2014 à 18:33, par Prise

                    Le plus simple pour mettre fin aux nombreuses rumeurs à propos de JF Monino, c’est qu’il s’explique publiquement, sur ce site par exemple puisqu’il fait partie de la liste communiste.

                    Il a écrit qu’il avait rejoint Beaudet pour protester contre la politique de Hollande.

                    Le problème c’est qu’il était au meeting de lancement de la campagne de Jacques Salvator et qu’à ce moment là la politique nationale du PS ne lui posait pas de problème. Une photo prise ce soir-là en témoigne.

                    Ensuite, désavoué par ses propres amis écolos, et débarqué de la liste des Verts proposés pour figurer sur la liste Salvator, il prend contact avec Karman et Beaudet, dont il disait pis que pendre, et négocie un poste en bonne place sur la liste de ses pires ennemis.

                    C’est cette attitude de Monino qui donne prise à toutes les rumeurs d’achat de conscience.

                    Que Monino explique à ses électeurs (qui ont le sentiment d’avoir été floués) pourquoi il soutenait encore Salvator le 13 décembre 2013 et pourquoi il a choisi de passer en face le 14.

                    Répondre à ce message

  • Que devient le parti de la banlieue ? Fondé de façon tonitruante par un certain Abdel Malik Djermoune, multi fondateur récidiviste de bidules qui ne durent pas sauf quand ils sont financés par de l’argent public comme l’observatoire des engagements créé en 2010 pour "auditionner" des élus municipaux sur leur mandat), on attend avec intérêt son action dans la campagne actuelle.

    Il faut croire que son mouvement s’est auto-dissout sans que quiconque ne s’en soit rendu compte, à moins qu’il n’ait existé qu’à travers un communiqué de presse repris par trois journaux.

    Come quoi l’existence ne tient pas à grand chose mais gageons que notre ami saura faire ce qu’il faut pour inventer une nouvelle usine à gaz.

    Répondre à ce message

  • Sept listes à Aubervilliers : la liste conduite par Pascal Beaudet, celle de Jacques Salvator, celle de Fayçal Ménia (UMP + UDI), la liste surprise du Dr Augy, celle de Pellicia, Lutte ouvrière et une liste de "jeunes", lol.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article