Christian Nédélec nous a quittés

Très touchés par les témoignages de soutien, de sympathie et d’amitié, manifestés lors de la disparition de Christian, nous remercions les amis et les camarades. Vous avez été d’un grand réconfort dans ces moments douloureux. Danièle, Sébastien, Soizig, Guillaume.

vendredi 20 décembre 2013

Une émotion forte touche depuis quelques heures les militants, les camarades, compagnons de routes, voisins et ancien collègues de Christian Nédélec.
Christian, notre camarade, nous a quitté ce jeudi, suite à un arrêt cardiaque « foudroyant ».
A 60 ans, personne n’avait imaginé que ce jeune retraité aurait mené si tôt ce dernier combat.

Christian était un militant acharné et chevronné de la lutte pour la défense des intérêts des travailleurs. Quiconque l’ayant connu se souvient de ses répliques tranchantes, de son ton bourru, de son goût de la provocation... Mais derrière sa face bonhomme, apparaissait toujours un regard malicieux, une intelligence aiguisé à même de cerner son interlocuteur au plus profond de lui-même.

Christian était un reflet de la classe ouvrière... à l’ancienne. « On ne la lui faisait pas ! » Il connaissait très bien la lutte des classes, celle qui a vu cet agent EDF mettre en difficultés des « technocrates » placé dans son entreprise.

Aîné de la famille, fils d’Urbain et Annie Nédélec, figures importantes de la ville, Christian adhère aux Jeunesses Communistes très tôt et devient le responsable de l’union locale de la JC dans les années 70. Par la suite il en deviendra un responsable départemental. Il coordonnera une des sections du PCF d’Aubervilliers puis, agent EDF dans le 18ème arrondissement de Paris, il devient responsable syndical de la CGT énergie, tout en animant la cellule d’entreprise du parti.

Après quelques désaccords, dans un climat politique tendu au sein du Parti à Aubervilliers, il décidera de prendre quelques distances avec l’activité communiste de la ville ; jusqu’à la réunification des communistes qu’il souhaitait.

Dernièrement, on a pu croiser sa silhouette reconnaissable entre mille dans certaines initiatives sur la ville. La dernière en date fut sa participation, remarquée, à la réunion publique de Pascal Beaudet, le 12 décembre dernier.

Nous pleurons aujourd’hui un camarade sincère, fidèle, honnête et franc. Son sens critique comme sa façon si particulière de mettre en lumière le combat de classe nous manquerons terriblement.

A sa femme Danièle,
A sa mère Annie,
A ses enfants, Sébastien, Soizig et Guillaume,
A sa petite fille Lou Naëlle,
A ses frères et sœurs, Yves, Hervé et Annick
Ainsi qu’à toute sa famille et ses amis,

Nous présentons nos plus sincères et plus fraternelles condoléances.

Anthony Daguet

Les obsèques de Christian se dérouleront mardi 24 décembre 2013 et se feront en deux temps.
13h : au crématorium des Joncherolles.
16h : au cimetière d’Aubervilliers. Des camarades d’EDF et la famille prendront la parole.

P.-S.

Remerciements :

Très touchés par les témoignages de soutien, de sympathie et d’amitié, manifestés lors de la disparition de Christian, nous remercions les amis et les camarades.
Vous avez été d’un grand réconfort dans ces moments douloureux.
Danièle, Sébastien, Soizig, Guillaume.

15 Messages

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 21 décembre 2013 à 11:06

    Ouais, j’ai appris ça. Il est passé jeudi soir à l’assemblée de campagne de Pascal, après des années de retrait au plan local.
    Après quelques secondes de blanc, on est reparti de suite à refaire le monde, un sourire en coin.
    Avec cette triste nouvelle, pour beaucoup d’entre nous remontent les souvenirs de nos 20 ans (et moins) à la JC : les fabuleuses bagarres pour le Vietnam, pour la libération d’Angela Davis, la manif au 4-Chemins le soir de la mort d’Allende, l’occupation de l’ambassade du Chili quelques jours après, les grèves de lycéens contre les lois Debré et autres, Haby, les manifs interdites mais massives contre les assassins franquistes, les collages, les engueulades, les bonnes bouffes, le sale caractère, les accords et les désaccords, les gestes d’amitiés.
    Le temps a fait son sale boulot : chacun a fait sa vie, eu des mômes ; gagné sa croûte, certains ont déménagé, quitté la région... Je sais que tous ont gardé la fierté du travail mené ensemble. Et tous nous pouvons remercier Christian d’avoir su faire travailler les jeunes chiens fous de ces années chaudes.

    A sa femme, ses mômes, ses frangins et frangine, sa mère, tout le courage du monde.

    Salut mon pote.

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 21 décembre 2013 à 12:26, par Éric Plee

    Le petit mot d’Anthony Daguet révèle fidèlement l’homme qu’était Christian. Fidèlement parce que Christian a toujours été fidèle à ses idéaux, et sans compromission, les a défendu, que ce soit en politique ou dans le syndicalisme. A l’heure où les valeurs de défense du monde du travail sont souvent brouillées par des attitudes personnelles qui sont incompréhensibles pour ceux qui souffrent, Christian nous donne en cette fin d’année une dernière leçon de loyauté.

    C’est vrai que ces dernières années il était davantage happé par ses activités syndicales et sa cellule d’entreprise. Mais on le retrouvait toujours dans les occasions importantes à Aubervilliers. Il manquera à sa famille dont il a contribué à forger les convictions ainsi qu’à ses camarades et amis.

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 22 décembre 2013 à 11:08, par Pascal LAZARRE

    J’ai bien connu Christian… Dans les manifs, a la Fédé de l’Energie…C’est un bon Camarade qui s’en va ! Toujours francs et aimant le débat ! Trop jeune pour partir ! Condoléances à vous tous et à sa famille ! Fraternellement.
    Pascal LAZARRE

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 22 décembre 2013 à 15:00, par JC de la Mala

    J’ai connu Christian et c’est vrai qu’il ne faisait pas dans "la dentelle" comme on dit. Mais quel personnage !!! Je me souviens d’un soir tard ou une voisine était panniquée car on lui avait coupé l’électricité (retard de paiement, ça arrive même aux meilleurs), je vais voir Christian et lui demande son aide. Réponse : pas de problème j’arrive, je prends "mes glingues" et hop nous arrivons chez cette voisine et il lui remet le jus en deux temps trois mouvements. Voilà comme un Robin des bois, il ne tolèrait pas l’injustice. Une pensée émue et sincère à sa famille.

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 22 décembre 2013 à 23:16, par Gugu

    Patricia Latour m’a appris cette triste nouvelle.
    J’ai du mal à imaginer Christian autrement qu’avec son sourire, celui de nos années JC.
    A tous les anciens du Cercle Fabien-Thaelmann de la JC du Lycée d’Auber, merci de porter mon souvenir et mon affection mardi.
    Salut et Fraternité
    Gugu

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 23 décembre 2013 à 08:34, par Bruno Fornaciari

    A Danielle son épouse et à ses parents, amis et camarades,

    Comment ne pas se révolter contre un hasard effroyable qui à emporté Christian, sournoisement, sans prévenir.
    Lui le lutteur, le communiste, le CGTiste. Qui aurait cru, si jeune, que l’injustice s’abatte sur lui et sa famille ?

    Il aura consacré sa vie à contribuer à ce que les hommes et les femmes de notre ville d’Aubervilliers et des travailleurs de l’EDF où il travaillait, vivent mieux, et bénéficient du meilleur.

    Ce ne sera pas pour lui.

    Christian à milité à la JC à Aubervilliers ou il a exercé des responsabilités, avant de rejoindre la section du PCF. C’est là que nos chemin se sont croisés. Ses convictions solides, servies par un caractère entier, la franchise et le regard droit, pouvaient laisser apparaître parfois la rudesse du propos.

    Son activité syndicale au plus près de ses collègues révélait une grande humanité que les luttes et la solidarité faisaient vivre.

    Danielle, je pense à toi et à toute votre famille qui restez incrédules devant cette incroyable réalité. Que ces quelques mots allègent la douleur cruelle que vous éprouvez. Je pense à ses enfants et à sa petite fille à ses frères et soeur à qui il manquera beaucoup. J’ai une pensée fraternelle pour Annie, à qui j’exprime ma solidarité sincère d’un frère de combat et à laquelle je veux apporter mon réconfort.
    Je vous embrasse tous.

    Bruno Fornaciari

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 23 décembre 2013 à 14:18, par danielle spacagna

    En ouvrant l’Huma je viens d’apprendre la terrible nouvelle....Les souvenirs affluent,les manifs,les réunions de parents d’élèves,les grandes discussions à la section....
    Toutes mes condoléances en particulier à Soizig et Guillaume que j’ai eu comme élève.

    Danielle Spacagna Rougier

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 23 décembre 2013 à 22:45, par Eric Muller

    c avec grande tristesse que j’apprend ce deces.
    toute mes condolences a la familles.
    et soisic et guillaume bisous et courage^^.

    eric

    Répondre à ce message

  • Rage Le 24 décembre 2013 à 08:32, par André Narritsens

    Christian, j’ai la rage. Je serre les poings. À tout à l’heure.

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 24 décembre 2013 à 11:43, par Robert Urionabarrenechea

    "Quand nous chanterons le temps des cerises,
    Et gai rossignol, et merle moqueur
    Seront tous en fête … "
    Christian, je me rappelle ces réveillons "militants", à Bury ou à Saint-Hilaire du Riez, où, immanquablement, quand venait le moment des chansons, tu entonnais le Temps des Cerises. C’était la chanson de ton grand-père, disais-tu, et tu la chantais avec une belle émotion.
    Ce petit souvenir peut paraître dérisoire, mais il est une madeleine qui évoque en moi toutes les luttes joyeuses de notre jeunesse, tous les espoirs que nous avions et ces belles amitiés que nous avons connues.
    J’aimerai toujours le temps des cerises
    Et le souvenir que je garde au cœur.
    Robert Urionabarrenechea.

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés. Le 24 décembre 2013 à 12:13, par taquet

    60 ans cela nous rajeunit pas.
    Nous avons fait un petit bout de chemin ensemble "aux jeunesses" en Seine Saint-Denis. Que de BF épiques rue Franklin à Montreuil et d’autres belles actions, du temps de la concurrence libre et fraternelle avec la JC94. Il y aurait tant à dire.
    Je l’ai revu une ou deux fois (manifs, Huma). Il avait la foi, la parole et les gestes.
    Pensée pour Daniele et sa famille.

    Répondre à ce message

  • Christian Nédélec nous a quittés Le 10 février 2014 à 05:42, par Joëlle Tellechea

    en souvenir de la classe de seconde c4 à Henri Wallon

    Répondre à ce message

Répondre à cet article