Municipales 2014 : rencontres avec les habitants

4ème rencontre de quartier : mardi 26 novembre à l’école Firmin Gémier (19h)

lundi 25 novembre 2013

Quatrième réunion à Aubervilliers, ce sera ce mardi 26 novembre à Firmin Gémier. Même heure, 19h00, même formule, la parole sera à qui veut la prendre !

On souhaite la même participation que lors des trois premières rencontres (Paul Langevin, Wangarii Maathai, Jean Macé), Et surtout, la même richesse que celle qui a émergé au cours de ces rencontres au cours desquelles s’est tissée une relation faite d’exigence, d’inquiétudes face aux difficultés, mais aussi de confiance vis à vis de Pascal Beaudet.

Ci-dessous un petit retour sur la réunion à Jean Macé*.

NdMT : Cet article est une simple copie de l’article précédemment publié sur le site http://pascalbeaudet2014.fr.

Insécurité, intercommunalité, délaissement du quartier…

Le ressenti était particulièrement prégnant à la Villette. Signe annonciateur, le samedi précédent la rencontre, sur la placette face au marché du Vivier, plusieurs personnes, généralement des dames âgées, s’adressaient en ces termes à Jean Jacques Karman pendant que Pascal Beaudet était à la rencontre des habitants dans les étages : « Vous savez Monsieur Karman, le soir je ne sors pas ».

Défaillance du service public et en particulier de la police ; un marché qui se meurt ; une poste fermée sans qu’il y ait de projet clair de pérennisation de l’activité ; l’incurie de l’OPH à travers l’exemple du 46 Félix Faure où un locataire du rez-de-chaussée retrouve du jour au lendemain un local poubelle devant sa porte. Ne manquaient que les rythmes scolaires qui, malgré l’assemblée générale qui s’est tenue juste avant dans la même école, ne se sont pas invités dans notre assemblée.

JPEG - 121.2 ko
La tribune : Henri Fauvel, J.J. Karman, Pascal Beaudet, Meriem Derkaoui

L’occasion manquée de l’agrandissement du square Jean Ferrat

Bref, les ingrédients étaient réunis à la Villette pour une réunion morose et sans espoir. Certes, les participants ne sont pas repartis avec la recette miracle à leurs attentes. Mais ils ont acquis la conviction qu’il fallait travailler ensemble pour améliorer le quotidien, et surtout se faire entendre. Comment une municipalité à l’écoute peut-elle dans un quartier aussi dense accepter de délivrer un permis de construire à un promoteur là où on aurait pu doubler la surface du square Jean Ferrat. Et le fait qu’on ait à la tribune, aux côtés de Pascal Beaudet, Henri Fauvel, qui avait porté les couleurs de l’écologie lors des cantonales de 2011, est symptomatique dans un quartier qui souffre d’une très forte densification et d’un manque d’espaces verts.

Insécurité, intercommunalité, délaissement du quartier…

Et si seulement on améliorait l’éclairage public, les services rendus par la communauté d’agglo, si les usagers des services municipaux avaient des réponses à leurs courriers ; et si simplement on laissait vivre la vie de quartier on recréerait sans doute un lien social aujourd’hui sérieusement mis à mal à la Villette. On pourrait multiplier les exemples cités par les habitants qui se sont montrés particulièrement sensibles aux questions financières. Quelles perspectives pour une ville dont les impôts locaux et la dette ont explosé, s’interrogent nombre d’entre eux. « Je me refuse à ne pas exiger de l’Etat son dû » affirme Pascal Beaudet. « Il ne s’agit pas de quémander » poursuit-il, mais simplement, « avec les habitants comme nous l’avions fait pour le métro ou l’école Anne Silvestre, placer la collectivité nationale face à ses responsabilités ».

Incontestablement, on sent à travers cette troisième rencontre s’affiner la méthode. « On n’est plus dans le seul rejet de la municipalité actuelle » constate un participant, « mais dans une réelle dynamique d’adhésion à un projet qui se précise et qu’on veut réussir ».

Alors rendez-vous ce mardi à Firmin Gémier pour poser une nouvelle pierre dans cette campagne.

Eric Plée

*Il ne s’agit pas d’un compte rendu de la réunion. Les participants (et les non-participants) retrouveront le rendu de toutes les contributions lors de la soirée du 12 décembre à Fraternité.

18 Messages

Répondre à cet article